Tour du jardin d’André à mi-août

Bonjour à toutes et à tous,

A l’approche du 18 août 2017 qui aurait marqué l’anniversaire des 86 ans d’André, je vous propose une flânerie estivale dans son jardin.
Yvonne Eve était contente d’avoir une petite visite et de papoter un moment avec moi. Elle s’inquiète des proportions que prennent certains arbres et arbustes (tilleuls, laurier, bambous,…); aussi pense-t-elle qu’il faudrait faire venir un élagueur.
Certes, depuis début juillet, il n’y a plus eu aucune intervention des bénévoles de l’Association dans le jardin à l’exception des arrosages strictement nécessaires pour compenser le manque de pluie, aussi la végétation est particulièrement dense, très développée, et même volubile dans certains endroits. Les allées engazonnées – non piétinée ces derniers mois – se refait peu à peu une santé, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

La traditionnelle photo de la perspective vue du début du jardin

Le coin du Phytolacca americana qui fructifie

Nicandra physaloides dont il faudra recueillir les graines...

Les taches jaunes des Rudbeckias éclairent le jardin

Eupatorium riesenschirm – Eupatoire maculée

On voit bien ici l’opulence de la végétation

Le Cornus controversa Variegata et une rose ‘Red-parfum’

Sédum pourpre + géranium + euphorbe + aegopodium =
une association de feuillages intéressante !

Hélianthus ‘Lémon Queen’

Une association de 2 persicarias virginiana et d’un sédum sur fond d’Echinacea

Rudbékias sp.

Echinacea ‘White swan’

Sédum spectabilis et Euphorbia Characias ‘Silver Swan’

Rudbeckia triloba et sa multitude d’étoiles jaunes

La fructification (cynorhodons) de quelques rosiers se font remarquer

Pennisetum orientale ‘Tall Tails’ trône à l’angle du massif
devant les Rudbékias triloba et le vaporeux Althaéa cannabina

La Pergola sud et ses fougères

Un Helianthus géant dont les tiges ploient sous le poids des fleurs doubles jaune d’or

Lysimachia au superbe feuillage pourpre  et Rudbékia jaune
offrent un superbe contraste

D’ici une à deux semaines, ce sont les Asters qui vont prendre la relève et éclairer le jardin de leur petites fleurs de marguerites….

Voilà, j’espère que cette petite visite à mi-août vous aura plu !

Comme vous avez dû le percevoir à travers les photos ci-dessus, la croissance importante des plantes et en particulier des rosiers sur les pergolas, nous promet beaucoup de travail dès la rentrée en septembre – surtout si nous décidions (??) d’ouvrir encore le jardin aux visites en septembre.

Préparez vos agendas,

A suivre…. !

Patrick pour l’Association des Amis d’André Eve


 

Ce contenu a été publié dans Visites du Jardin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Tour du jardin d’André à mi-août

  1. Florence dit :

    Très plaisante la promenade. Le jardin est en plein foisonnement même sans roses. J’espère pouvoir encore venir vous aider à contenir tout ce beau monde. A voir dès que vous aurez décidé des dates. A bientôt.

  2. bonjour Patrick et tous les bénévoles , qui continuez ardemment à vous mobiliser pour que le jardin d’André Eve continue à offrir de belles perspectives . Nous sommes une association qui oeuvre en forêt de Fontainebleau , afin de limiter la progression du Phytolacca Americana . Une de nos adhérentes nous a signalé votre blog , et nous l’en remercions par ce bais . sachez que le Phytolacca qui est dans le jardin n’est pas un americana mais un acinosa , huit carpelles au lieu de dix . Si ç’avait été un decandra (donc dix carpelles ) vous seriez envahis depuis bien longtemps . Il n’empêche que si vous recevez des visiteurs , et puisque vous mêmes avez fait la confusion, ces personnes peuvent être tentées d’introduire un Phytolacca dans leur jardin , et vu la fréquence du decandra dans la nature , et la facilité d’en prélever , de créer de nouveaux foyers d’invasion ; il serait donc bon que sur votre blog , comme cela a été précisé par Marjorie le 20 Juillet, vous insistiez sur le caractère invasif des phytolaques , quitte à détruire ce plant d’acinosa qui n’a rien à faire dans ce beau jardin , et n’a à notre avis aucun intérêt particulier, feuillage et fleurs sans grand attrait , aucune visite de butineurs ; seules les graines peuvent avoir un intérêt décoratif et c’est justement là que leur dangerosité est maximale , puisque les visiteurs pourraient avoir l’idée d’en récupérer . Merci de nous avoir lus , voici le nom de notre association , ASABEPI pour arracheurs bénévoles de plantes invasives .

    • Patrick L. dit :

      Bonjour,
      Merci pour ces précisions concernant les différences variétales des phytolaques et le caractère invasif de ces plantes. Quant à l’espèce P. acinosa plantée à l’origine par André Eve, la supprimer ou non fera l’objet d’une décision discutée au sein de notre association.
      Cependant, conserver cette plante peu ou mal connue dans ce jardin peut avoir un intérêt pédagogique – comme pour de nombreuses autres plantes du jardin – lors des visites qui sont et seront systématiquement guidées.

  3. patricia dit :

    Merci Patrick pour cette promenade et cet état des lieux. Tes photos sont précieuses pour permettre aux bénévoles d’intervenir. André aimait que son jardin soit luxuriant mais les membres de l’association vont effectivement être amenés à faire des choix pour une bonne visibilité de ces trésors pour les visiteurs. A bientôt avec nos sécateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *