Charrette d’avril: plantation de l’albizia

Voilà déjà de nombreuses années que l’albizia planté par André Eve était mort. André avait planté à son pied un rosier liane qui cachait merveilleusement la misère mais l’arbre a fini par ne plus tenir sous ce poids et nous avions dû supprimer le tronc mort, puis tuteurer le rosier…  Mais l’albizia nous manquait à tous!

Vendredi matin, l’Albizia nouveau est arrivé!  Notre ami Pierre-Adrien nous a dégoté un très bel exemplaire en pot. Un arbre déjà grand, déjà haut, déjà fort…
Bref, il pesait un âne mort! (et je ne dis pas ça juste pour la rime!)
Je ne veux pas savoir comment ils l’ont mis dans la remorque, mais j’ai assisté au déchargement et c’était du folkore!

photo prise par Aline

Yvonne Eve était aux premières loges pour assister à ce grand événement et elle a réclamé un baptême en bonne et due forme!

Le pot de l’albizia a été enlevé à la pépinière car son diamètre ne passait pas dans le couloir étroit qui mène au jardin. Cela a allège un peu le poids, facilitant quand même le travail des bénévoles, et permettra, peut-être!, de passer par l’étroit couloir qui mène au jardin de ville caché derrière les façades…
Mais la motte est encore tellement lourde et encombrante que l’équipe doit donner toute son énergie pour la poser sur le chariot à roulettes

Béné, Martine, Patrick, Bernard, Rachida et Fatima

On fait pivoter le chariot avec son chargement puis on se faufile dans le seul passage qui puisse nous mener au jardin… Cela va-t-il passer ?

Patrick crie Victoire! 🙂 Nous voilà arrivés à l’autre extrémité du couloir!

Yapluka… Evidemment, ça aurait été trop simple de le planter à l’entrée du jardin… Il fallait emmener l’albizia presque tout au fond, près de la mythique cabane! Oh hisse!
Les pauvres! Moi j’ai pris les photos, c’était beaucoup moins physique!

photo prise par Aline

Pas facile de parcourir les allées sinueuses avec cet arbre sur roulettes!

Quand l’albizia est enfin déposé, les sourires reviennent sur les visages crispés par l’effort. On ose leur dire que c’est pas fini? Qu’il faut encore creuser le trou?

On prend d’abord une photo de groupe, trop heureux d’avoir amené l’âne jusque là!

Béné, Florence, Bernard, Martine, Fatima, Rachida, Jean-Claude, Eve, Malorie, Patrick (merci Aline pour la photo!)

Aller, c’est pas tout ça, il y a encore à faire…
Concertation des Amis pour définir l’endroit exact où il va falloir creuser. C’est que le rosier liane qui grimpait dans l’ancien albizia est toujours là…
Nous décidons de l’enlever pour réinstaller le nouvel arbre exactement à la bonne place.
On verra ensuite si on sait récupérer le rosier ou si il faut le remplacer.

Bernard, Jean-Claude, Aline, Rachida, Florence, Fatima, Béné, Patrick, Eve et Martine

Il faut commencer à creuser…

Bernard, Rachida et Patrick

Pendant ce temps, les petites mains commencent le désherbage des massifs avant de pailler avec le B.R.F. que nous avions mis de côté cet hiver.

Martine, Florence, Eve et Aline

Florence

Sous un soleil de plomb, les plus costauds se relaient pour creuser un trou assez large et profond afin que les racines de l’albizia trouvent là un terrain souple et accueillant…

Bientôt, qui sait, Bernard arrivera-t-il de l’autre côté du Monde!?

Eve, Aline et Rachida

Patrick mesure la profondeur du trou. En profondeur comme en largeur, il faut au moins 1 fois 1/2 la dimension de la motte! 

un peu de corne broyée au fond du trou,…

Plus on avance dans la matinée, plus on cherche les coins d’ombre pour travailler. Il fait très chaud, le sol est sec…

Fatima, Martine et Bernard

Aline et Eve ont travaillé en duo toute la journée. Elles ont été d’une belle efficacité elles aussi!

Aline et Eve désherbent

Eve et Aline paillent les zones nettoyées.

Eve et Aline

Eve

Il y a 2 ans, le rosier ‘Rêve d’Or’ était perdu dans le conifère, presque étouffé… Regardez aujourd’hui quelle belle vigueur il a et quel magnifique feuillage pourpré! Eve et Aline doivent le tuteurer un peu pour qu’il n’encombre pas le passage…
Il sera superbe en fleurs!

Eve et Aline autour du rosier ‘Rêve d’or’

Florence et Béné désherbent et paillent les massif elles aussi

L’arbre est couché pour une première petite taille: suppression du bois mort, des brindilles, des branches qui encombrent le centre de l’arbuste.

Béné gratte la motte pour décompacter le système racinaire…

On s’approche…

On bascule…

Et hop! Dans le trou! Ca a l’air facile dit comme ça mais je vous assure qu’ils ont sué tous, pour positionner correctement cet albizia!
On ose leur dire que c’est pas fini? Qu’il faut maintenant reboucher le trou puis arroser?

 

 

 

 

 

 

 

 

On a replacé les rosiers lianes au pied de l’arbre. On verra si ils supportent la transplantation.

On a arrosé…

Bernard, Rachida et Malorie

Beaucoup arrosé…

Rachida et Eve

On pose fièrement devant l’albizia enfin planté! (merci à Patrick pour la photo!)

Florence, Jean-Claude, Malorie, Rachida, Béné, Eve, Fatima, Bernard, Aline et Martine

Madame Yvonne Eve est venue baptiser le nouvel arbre du jardin. A défaut de champagne, elle l’a baptisé au Perrier! 😉

Malorie et Yvonne Eve

Fatima a repiqué quelques vivaces et de sublimes iris ‘Cherry Garden’ au pied de l’arbre…

Il est beau, il est grand, vivement qu’il soit en feuilles et en fleurs… Il sera une des pièces maîtresses du jardin!

le nouvel albizia planté au jardin personnel d’André Eve

Il y avait mille choses à voir au jardin d’André Eve ce week-end mais je vous montrerai ça plus tard, le temps de trier mes photos! Les bénévoles du vendredi ont bien bossé, je vous l’ai dit, mais il y a aussi ceux du samedi qui se sont donné à fond pour progresser dans le nettoyage des massifs.  Voyez comme ils se donnent du mal:

Pierre-Adrien et Gilles

Odile et Patou

Bon, je les taquine, mais j’ai aussi des photos où on voit qu’ils travaillent! Et puis vendredi aussi on s’est octroyé des petites pauses…

Martine, Bernard et Béné

De mon côté, j’avais pour tâche de faire avancer l’étiquetage des rosiers en vue de l’obtention du Label Jardin remarquable. Si tout va bien, je vous montrerai ça en juin! L’identification des rosiers sans nom reste une difficulté à résoudre…
Nous devrons faire appel à des spécialistes!  3 rosiers botaniques à floraison précoce ont pu être identifiés hier : ‘Canary Bird’, rosa ecae, et rosa primula. On avance, on avance, c’est une évidence!

Malorie et Béné (merci Aline pour la photo! )

Publié dans Charrette | 11 commentaires

Floraisons de début mars au jardin d’André Eve

« Waouw! » C’est à peu de choses près ce que se sont exclamé tous les bénévoles en arrivant à la charrette ce week-end, en découvrant les milliers de jonquilles tellement joyeuses et lumineuses! Continuer la lecture

Publié dans Charrette | 2 commentaires

Charrette de mars 2019

La charrette de ces vendredi 8 et samedi 9 mars a une fois de plus réuni les joyeux et courageux bénévoles, toujours hyper motivés, dans ce jardin enchanteur!
Pour ces deux belles journées de mars, jonquilles, primevères et hellébores nous ont fait un accueil printanier plutôt inespéré, avec en plus un beau soleil vendredi et un temps sec samedi, contrairement à ce qu’annonçait la météo! Moi je vous le dis, André veille sur nous et souffle sur les nuages!

Ensemble, nous préparons le jardin pour la saison des visites!

Bien nourrir les rosiers: un peu d’engrais organique à chacun pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-même lors des visites du jardin.

Les bénévoles étaient nombreux au rendez-vous mais je n’ai pas pris beaucoup de photos le vendredi et je le regrette! Au moins, j’ai beaucoup travaillé 😉

Vendredi, avec Patrick, on a taillé les tout derniers lianes sur les pergola derrière la mythique cabane

Alain broie les végétaux tandis que Patou nettoie les massifs sous les pergolas

le broyat est étendu sur les allées au fond du jardin, côté petit bois

Pierre-Adrien prend de la hauteur pour tailler un if

Gilles et Eliane au travail

Alain et Pierre-Adrien coupent le cerisier mort, tout vermoulu, qui pourrait représenter un danger pour les visiteurs

taille d’un if devenu trop haut

 

le samedi les bénévoles poursuivent l’amendement des rosiers

Alain a passé le rouleau sur toute la nouvelle pelouse…

‘Président de Sèze’, un très beau rosier ancien, tout droit venu de l’entreprise « Roses Anciennes André Eve », a été planté dans un massif.  Rachida a creusé un très large trou pour renouveler la terre à cet emplacement. La cabane quant à elle sera bientôt ourlée du beau rosier ‘Gardenia’.

plantation en cours du rosier ‘Président de Sèze’

Planquée dans les carex, nous avons trouvé une splendide hellébore!

Nous avons difficilement réussi à arracher la souche d’un des 3 carex pour dégager la belle hellébore!

 

Mais ça valait la peine, regardez-moi ces fleurs!

hellébore

Vivement les 19 et 20 avril qu’on remette ça avec cette bonne humeur qui nous rassemble à chaque fois!
N’hésitez pas à nous rejoindre pour participer à l’entretien du jardin lors des charrettes qui ont lieu pratiquement tous les mois.

Vous pouvez aussi nous soutenir en adhérant et peut-être même en venant visiter le jardin cet été! Vous en aurez plein les mirettes!
On compte sur vous!

Publié dans Charrette | Un commentaire

Nous recherchons un candidat souhaitant faire son service civique dans notre association

Chers Amis,

En 2018, Lisa nous a apporté une aide précieuse en nous épaulant dans nos différentes activités. Pour la saison 2019, nous sommes à la recherche d’un nouveau jeune volontaire entre 16 et 25 ans, qui souhaiterait faire son service civique au sein de l’Association des Amis d’André Eve.

N’hésitez pas à relayer l’information autour de vous. Les volontaires doivent candidater sur le site en lien ci-après:
https://www.service-civique.gouv.fr/missions/viens-valoriser-le-jardin-des-amis-dandre-eve-au-sein-dune-equipe-de-benevoles-tres-actifs?fbclid=IwAR2xuLH7nYmoGNTEpxV3RhYGzr-M3zkKTfCxCsmP0Sjb-pp6Y6w1OrE38fw

Nous sommes très heureux de pouvoir ainsi transmettre, petit à petit, l’oeuvre d’André Eve!

Lisa, en service civique en 2018, travaille avec Julien

Lisa, Michelle et Rachida nettoient les massifs

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Charrette d’hiver et notre nouveau broyeur!

Ce week-end, une nouvelle charrette avait lieu au jardin d’André Eve.
Les bénévoles se sont retrouvés pour poursuivre la taille des rosiers lianes palissés sur les pergolas mais aussi pour la taille de certains rosiers dans les massifs.

Dès le matin, nous étions à la fête car notre nouveau broyeur est arrivé!  Il allait bien nous servir toute la journée pour réduire le volume des déchets végétaux.
Quantité de déchets verts doivent être réduits en pièce pour être transportés plus facilement… Dorénavant, nous serons bien plus efficaces pour broyer au fur et à mesure! En attendant, plusieurs tas de branchages qui datent encore de la précédente charrette traînent toujours ici et là…

Fatima emmène le nouveau broyeur vers les pergola où nous allons travailler…

Dans le sous-bois au fond du jardin, près du potager, un nettoyage drastique a été effectué cet hiver. Les ifs, noisetiers, sureaux sauvages ont été supprimés. Les lilas rajeunis ne tarderont pas à repousser. Peut-être devrons-nous en replanter quelques-uns au beau feuillage panaché comme ceux qu’André avait installés là. Nous verrons cela dans quelques mois.

Mais déjà, tous les narcisses s’apprêtent à fleurir…

bientôt, un tapis de narcisses dans le sous-bois

Pendant qu’ l’on installe le broyeur et les fils électriques, Graciane, Aline et Martine ne perdent pas de temps. Elles ont déjà commencé leur journée ici, pour couper en menus morceaux des branchages entassés depuis janvier. Les sécateurs s’activent!

Patrice, notre trésorier, qui a acheté et apporté le broyeur, avec Graciane qui travaille déjà!

Aline à la découpe…

Didier commence la taille des rosiers dans les massifs, tandis que Bernard et Béné taillent les rosiers lianes sur les pergolas.

Didier

Bernard arrache un drageon contre le mur, et Béné armée de son sécateur, taille un liane

Ensuite, avec Bernard nous nous sommes attaqués à cette bête là, qui lançait ses rameaux jusqu’à 3 piliers plus loin! En fait, ce sont 2 géants enchevêtrés…

un rosier liane gigantesque et bien griffu!

2 lianes enchevêtrés

Bernard travaille toujours avec le sourire et se débrouille maintenant bien pour dompter les lianes! Il a l’oeil!

Il faut réussir à passer la tête à travers les épines. Une fois au-dessus, on y voit plus clair pour dégrossir et démêler tout ça!

Moi (Malorie) qui taille les rosiers lianes sur la pergola

Une fois le broyeur installé, on se bouscule pour l’essayer! Graciane avait hâte de tester l’engin! Au loin, on aperçoit Catherine qui taille les rosiers de la pergola.
Chacun s’active dans son coin, au broyeur, au sécateur, les pieds sur terre ou sur un escabeau, il y a tellement de boulot!

Aline, Graciane et Catherine

Rachida nous a ramené du broyat de feuillus qui sera mis dans les massifs une fois qu’ils seront nettoyés, ce printemps.
Nous ne gardons pas le broyat de rosiers pour cet usage mais nous en avons mis une partie sur les allées du potager.

Rachida, Bernard, Fatima et Béné

Vendredi soir, en menant le broyeur vers la cabane pour le ranger avant la nuit, un des pieds s’est cassé! Sapristi! C’est vraiment pas de veine! Il sera donc reporté au magasin illico! C’est pourtant un excellent modèle, identique à celui qui nous a régulièrement été prêté au jardin d’André et qui nous a rendu de fiers services!
Béné n°2 nous prêtera son petit broyeur pour la journée de samedi. Ouf!

Samedi Alain et Eliane sont venus nous rejoindre avec un pique-nique pantagruélique! Mais avant de manger, on a quand même bien travaillé!
Ils font partie de ces nombreux bénévoles qui n’hésitent pas à faire 2 heures de route pour nous rejoindre!

Eliane a taillé des rosiers grimpants et lianes à l’entrée du jardin puis elle a supprimé beaucoup de bois mort sous un rosier oublié depuis belle lurette, près des toilettes sèches. Cela a ramené pas mal de lumière à cet endroit.

Eliane

Alain a taillé lui aussi, entre autre le rosier ‘Fortune’s double Yellow’, un splendide rosier situé derrière la serre!

Alain

Pas très loin de lui, je m’accrochais à ce truc plein plein d’épines, juste à droite, en attendant que Béné n°2 vienne m’aider à finir le géant de la veille!

Béné et Catherine taillaient les rosiers dans les massifs. Elles ont bien avancé!

Après-midi, Catherine a broyé les branchages. Le petit broyeur nous dépanne bien mais il est plus lent et les tas de tiges épineuses grossissent à vue d’oeil aux 4 coins du jardin.
Vivement le retour de notre broyeur!

Avec Béné n°2, on a aussi taillé et palissé le vigoureux rosier ‘Lulu’ derrière la cabane, ainsi que ses voisins directs. Il faudra me croire sur parole, Béné a super bien bossé mais je n’ai pris aucune photo d’elle, alors qu’elle est tellement efficace!

Bon on en voit le bout! Mais il y a encore tellement à faire!

les pergola avec les rosiers lianes taillés

La prochaine charrette est prévue les 8 et 9 mars 2019! Venez nous rejoindre, on a besoin de vous pour sublimer ce jardin et qu’il puisse éblouir les centaines de visiteurs attendus la prochaine saison!
Vous êtes tous les bienvenus, jardiniers expérimentés ou amateurs, car il y a mille choses différentes à faire!
Des formations à la taille des rosiers vont être organisées bientôt pour nos adhérents qui souhaitent apprendre ou se perfectionner! On vous tient au courant!

On compte sur vous! A bientôt!

Malorie pour l’Association des Amis d’André Eve

Publié dans Charrette | 9 commentaires