Étiquetage des rosiers

Ce mardi, tandis qu’Isa, Odile, Fatima et Rachida travaillaient à la charrette « cosmétique », redressant les rosiers qui s’affalent sous la pluie ou le poids des roses, coupant les fleurs fanées, arrachant les « mauvaises herbes », etc., Béné et moi avons joué aux guides pour un groupe aux yeux émerveillés… Seule la pluie les a mis dehors en toute fin de matinée.

un groupe de visiteurs chanceux…
Rachida et Isabelle redressent un rosier

Mardi après-midi et mercredi matin, Béné et moi avons consacré plusieurs heures à l’étiquetage des rosiers, étape indispensable pour l’obtention du Label Jardin Remarquable mais aussi pour nos guides bénévoles et pour les nombreux visiteurs.
Près de 200 petites ardoises nominatives ont déjà été placées mais il en reste encore!
Il reste aussi plusieurs rosiers non identifiés. Ceux-là sont numérotés pour faciliter les identifications futures… L’aide de chacun sera bienvenue.

visibles et lisibles mais malgré tout discrètes, les ardoises se fondent dans le décor…

Nous avons beaucoup de chance d’avoir Olivier parmi nos adhérents : en un week-end, il a découpé toutes ces ardoises et façonné tous ces supports pour le jardin d’André Eve!

une ardoise pour ‘Rhapsody in blue’
une nouvelle étiquette pour ‘Rêve d’Or’
une ardoise pour ‘Pauline’, un rosier inédit de chez Odile Masquelier
rosier ‘Plaisanterie’
le rosier ‘André Eve, jardinier des roses’ planté à l’automne…
les rosiers « non identifiés » sont étiquetés aussi, pour faciliter une identification future…
rosier ‘Etude’

Espérons que ce minutieux travail d’identification puisse progresser efficacement pendant cette saison de floraison…

Publié dans Non classé | 3 commentaires

Le jardin fait le pont !

Vous étiez nombreux à venir découvrir les reines du jardin le week end dernier. Les roses ont en effet sorti le grand jeu et chacune rivalise pour attirer tous les regards, les nez et les superlatifs !

Comment rester indifférent à ce bal ? L’Association a donc décidé de profiter de tous les temps libres et ouvre exceptionnellement la porte du jardin pour le jeudi de l’Ascension, le 30 mai.

Venez découvrir, en visite libre, les roses et leurs compagnes pendant 4 jours donc:
du jeudi 30 mai au dimanche 2 juin
de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Le rythme normal d’ouverture reprendra ensuite les vendredis, samedis, dimanches.

Bonne ballade au jardin et bon pont !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Charrette d’avril: Petites choses…

Quand on arrive, ce sont les tulipes qui nous font honneur! Il y a de la couleur dans chaque massif en ce mois d’avril!

les jacinthes des bois

Camassia leichtimi

violettes mouchetées 😉

lamium purpureum

Un très bel épimedium. Ce serait chouette qu’il s’étale davantage pour former une belle touffe…

épimedium

On découvre toute sortes de jolis trésors! Et encore cette adorable petite pivoine…

paeonia mlokosewitschii

Dans le bassin réhabilité en 2018, l’aponogeton est en fleurs depuis plusieurs semaines. Il se plaît dans ce bassin ombragé.

aponogeton

Sur les berges, les plantes se développent bien.

Corydalis Ochroleuca et aegopodium podagraria (egopode podagraire, herbe aux goutteux)

Les bénévoles ont travaillé au désherbage puis paillage des massifs durant tout le week-end mais ce n’est pas fini. Il va falloir organiser une charrette supplémentaire si on veut être prêts pour les visites du mois de mai.

Fatima, Béné, Eve et Florence

Florence, Fatima et Béné

le BRF étendu en paillage dans les massifs

Patou dégage une heuchère envahie par l’artemisia

Les massifs finis sont beaux, prêts pour la saison!

Patou

Béné arrose les nouvelles plantations, quelques vivaces divisées ou ajoutées en bordure de massif…

Martine, Bernard et Béné

Odile et Patou

Pierre-Adrien et Gilles

L’étiquetage des rosiers doit absolument avancer aussi si on veut pouvoir prétendre à la labellisation Jardin Remarquable! Ce n’est pas toujours facile car on ne connait pas le nom de tous les rosiers! Actuellement seulement environ 170 rosiers sont recensés dans les massifs et je n’ai pas encore numéroté ceux des pergola.
Nous profitons donc de la floraison des botaniques précoces pour tenter de les identifier.

L’odeur d’encens que dégage le petit feuillage de celui-ci, aux larges églantines jaune doux, nous permet d’identifier rosa primula, non loin du nouvel albizzia.

On a aussi pu identifier le rosier ‘Canary Bird’, dans le petit sentier qui mène à la serre.

rosier ‘Canary Bird’ en fleurs ce 19 avril

Le troisième identifié ce week-end est probablement rosa ecae aux petites églantines couleur de bouton d’or.

rosa ecae

Près de la cabane le joli petit pimpinellifolia embaume alentours!

Le rosier ‘Rêve d’or’ a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce aux bons soins que nous lui prodiguons depuis 3 ans. Son feuillage est magnifique et le nombre de boutons promet une généreuse floraison!

rosier ‘Rêve d’or’

Eve et Aline ont réussi à le redresser pour qu’il n’encombre pas le passage sur la pelouse.

rosier ‘Rêve d’Or’.

‘Cerise Bouquet’ offrait ses premières fleurs au parfum envoûtant!

rosier ‘Red Parfum’ dans le cornus variegata controversa

Le rosier de ‘Banks’ au bord du bassin promet d’être épatant!

Le rosier de ‘Banks’

On a rencontré les coccinelles, les crapauds, les papillons, les mésanges et le chat…

Grâce à l’élagage réalisé au fond du jardin cet hiver, le petit bois de lilas a retrouvé la lumière et les arbustes reprennent vigueur. On y retrouve les lilas au feuillage panaché Qu’André Eve affectionnait particulièrement. Nous avons fait un joli bouquet parfumé pour Yvonne Eve!

lilas

Le vieux poirier est en fleurs

Yvonne est venue faire le tour du jardin et s’est réjouie de l’avancement…
Vivement que les jardiniers viennent faire les bordures pour mettre en valeur tous les massifs! Ce sera superbe cet été!

Publié dans Charrette | 5 commentaires

Charrette d’avril: plantation de l’albizia

Voilà déjà de nombreuses années que l’albizia planté par André Eve était mort. André avait planté à son pied un rosier liane qui cachait merveilleusement la misère mais l’arbre a fini par ne plus tenir sous ce poids et nous avions dû supprimer le tronc mort, puis tuteurer le rosier…  Mais l’albizia nous manquait à tous!

Vendredi matin, l’Albizia nouveau est arrivé!  Notre ami Pierre-Adrien nous a dégoté un très bel exemplaire en pot. Un arbre déjà grand, déjà haut, déjà fort…
Bref, il pesait un âne mort! (et je ne dis pas ça juste pour la rime!)
Je ne veux pas savoir comment ils l’ont mis dans la remorque, mais j’ai assisté au déchargement et c’était du folkore!

photo prise par Aline

Yvonne Eve était aux premières loges pour assister à ce grand événement et elle a réclamé un baptême en bonne et due forme!

Le pot de l’albizia a été enlevé à la pépinière car son diamètre ne passait pas dans le couloir étroit qui mène au jardin. Cela a allège un peu le poids, facilitant quand même le travail des bénévoles, et permettra, peut-être!, de passer par l’étroit couloir qui mène au jardin de ville caché derrière les façades…
Mais la motte est encore tellement lourde et encombrante que l’équipe doit donner toute son énergie pour la poser sur le chariot à roulettes

Béné, Martine, Patrick, Bernard, Rachida et Fatima

On fait pivoter le chariot avec son chargement puis on se faufile dans le seul passage qui puisse nous mener au jardin… Cela va-t-il passer ?

Patrick crie Victoire! 🙂 Nous voilà arrivés à l’autre extrémité du couloir!

Yapluka… Evidemment, ça aurait été trop simple de le planter à l’entrée du jardin… Il fallait emmener l’albizia presque tout au fond, près de la mythique cabane! Oh hisse!
Les pauvres! Moi j’ai pris les photos, c’était beaucoup moins physique!

photo prise par Aline

Pas facile de parcourir les allées sinueuses avec cet arbre sur roulettes!

Quand l’albizia est enfin déposé, les sourires reviennent sur les visages crispés par l’effort. On ose leur dire que c’est pas fini? Qu’il faut encore creuser le trou?

On prend d’abord une photo de groupe, trop heureux d’avoir amené l’âne jusque là!

Béné, Florence, Bernard, Martine, Fatima, Rachida, Jean-Claude, Eve, Malorie, Patrick (merci Aline pour la photo!)

Aller, c’est pas tout ça, il y a encore à faire…
Concertation des Amis pour définir l’endroit exact où il va falloir creuser. C’est que le rosier liane qui grimpait dans l’ancien albizia est toujours là…
Nous décidons de l’enlever pour réinstaller le nouvel arbre exactement à la bonne place.
On verra ensuite si on sait récupérer le rosier ou si il faut le remplacer.

Bernard, Jean-Claude, Aline, Rachida, Florence, Fatima, Béné, Patrick, Eve et Martine

Il faut commencer à creuser…

Bernard, Rachida et Patrick

Pendant ce temps, les petites mains commencent le désherbage des massifs avant de pailler avec le B.R.F. que nous avions mis de côté cet hiver.

Martine, Florence, Eve et Aline

Florence

Sous un soleil de plomb, les plus costauds se relaient pour creuser un trou assez large et profond afin que les racines de l’albizia trouvent là un terrain souple et accueillant…

Bientôt, qui sait, Bernard arrivera-t-il de l’autre côté du Monde!?

Eve, Aline et Rachida

Patrick mesure la profondeur du trou. En profondeur comme en largeur, il faut au moins 1 fois 1/2 la dimension de la motte! 

un peu de corne broyée au fond du trou,…

Plus on avance dans la matinée, plus on cherche les coins d’ombre pour travailler. Il fait très chaud, le sol est sec…

Fatima, Martine et Bernard

Aline et Eve ont travaillé en duo toute la journée. Elles ont été d’une belle efficacité elles aussi!

Aline et Eve désherbent

Eve et Aline paillent les zones nettoyées.

Eve et Aline

Eve

Il y a 2 ans, le rosier ‘Rêve d’Or’ était perdu dans le conifère, presque étouffé… Regardez aujourd’hui quelle belle vigueur il a et quel magnifique feuillage pourpré! Eve et Aline doivent le tuteurer un peu pour qu’il n’encombre pas le passage…
Il sera superbe en fleurs!

Eve et Aline autour du rosier ‘Rêve d’or’

Florence et Béné désherbent et paillent les massif elles aussi

L’arbre est couché pour une première petite taille: suppression du bois mort, des brindilles, des branches qui encombrent le centre de l’arbuste.

Béné gratte la motte pour décompacter le système racinaire…

On s’approche…

On bascule…

Et hop! Dans le trou! Ca a l’air facile dit comme ça mais je vous assure qu’ils ont sué tous, pour positionner correctement cet albizia!
On ose leur dire que c’est pas fini? Qu’il faut maintenant reboucher le trou puis arroser?

 

 

 

 

 

 

 

 

On a replacé les rosiers lianes au pied de l’arbre. On verra si ils supportent la transplantation.

On a arrosé…

Bernard, Rachida et Malorie

Beaucoup arrosé…

Rachida et Eve

On pose fièrement devant l’albizia enfin planté! (merci à Patrick pour la photo!)

Florence, Jean-Claude, Malorie, Rachida, Béné, Eve, Fatima, Bernard, Aline et Martine

Madame Yvonne Eve est venue baptiser le nouvel arbre du jardin. A défaut de champagne, elle l’a baptisé au Perrier! 😉

Malorie et Yvonne Eve

Fatima a repiqué quelques vivaces et de sublimes iris ‘Cherry Garden’ au pied de l’arbre…

Il est beau, il est grand, vivement qu’il soit en feuilles et en fleurs… Il sera une des pièces maîtresses du jardin!

le nouvel albizia planté au jardin personnel d’André Eve

Il y avait mille choses à voir au jardin d’André Eve ce week-end mais je vous montrerai ça plus tard, le temps de trier mes photos! Les bénévoles du vendredi ont bien bossé, je vous l’ai dit, mais il y a aussi ceux du samedi qui se sont donné à fond pour progresser dans le nettoyage des massifs.  Voyez comme ils se donnent du mal:

Pierre-Adrien et Gilles

Odile et Patou

Bon, je les taquine, mais j’ai aussi des photos où on voit qu’ils travaillent! Et puis vendredi aussi on s’est octroyé des petites pauses…

Martine, Bernard et Béné

De mon côté, j’avais pour tâche de faire avancer l’étiquetage des rosiers en vue de l’obtention du Label Jardin remarquable. Si tout va bien, je vous montrerai ça en juin! L’identification des rosiers sans nom reste une difficulté à résoudre…
Nous devrons faire appel à des spécialistes!  3 rosiers botaniques à floraison précoce ont pu être identifiés hier : ‘Canary Bird’, rosa ecae, et rosa primula. On avance, on avance, c’est une évidence!

Malorie et Béné (merci Aline pour la photo! )

Publié dans Charrette | 11 commentaires

Floraisons de début mars au jardin d’André Eve

« Waouw! » C’est à peu de choses près ce que se sont exclamé tous les bénévoles en arrivant à la charrette ce week-end, en découvrant les milliers de jonquilles tellement joyeuses et lumineuses! Continuer la lecture

Publié dans Charrette | 2 commentaires