Les 3 et 4 novembre 2017, dernière charrette de l’année !

…mais quelle charrette !

Je n’ai pas pu participer à cette dernière charrette n’étant pas disponible, mais je n’ai pu m’empêcher samedi matin de venir faire un petit tour pour voir les forçats du jardin à l’œuvre, les encourager et prendre quelques photos et vidéo pour témoigner de leurs engagements et du travail qu’ils ont produit… Chapeau bas à toutes et à tous !

Le beau temps était de la partie, une aubaine pour ce début novembre, ce qui a contribué sans nul doute à booster les bénévoles qui ont abattu (c’est le cas de dire) un travail énorme !
Vendredi, ils étaient une dizaine : Merci à Aline S., Aline N., Florence, Rachida, Eve, Paul, Christiane, Sandra, aux deux alsaciens Pierre et Gaby venus tout spécialement.
Samedi ils n’étaient plus que 5 : Aline S., Aline N, Paul, Christiane ainsi que Pierre-Adrien venu avec son utilitaire pour évacuer quantité de déchets…

Au programme de ces deux jours…

Bûcheronnage, élagage, défrichage, élimination de gros déchets, pour dégager la partie « sous-bois » à l’arrière de la cabane jusqu’au fond du jardin, redonner de la lumière au gros tas de compost et au potager complètement envahis par les lianes des rosiers sarmenteux laissés trop longtemps à l’abandon.
Parallèlement, dégager le mur sud notamment sous les pergolas en vue de sa restauration prévue par le voisin.
Redonner de la clarté au salon d’Yvonne EVE, dégager le bassin à poissons…. nettoyer quelques massifs,….

Vidéo : Ils ont encore fait un travail de titan en 2 jours. Tronçonneuses et broyeurs ont été mis en batterie pour réduire tous les déchets végétaux….

Le tas de compost respire enfin !

Le coin du compost avant  (du temps d’André), devenu trop ombragé

L’élagage de l’if tout au fond du jardin a permis de redonner du soleil au compost qui pourra recevoir les pluies, ce qui devrait lui redonner vie (vers, bactéries, etc…. ).
Les branches qui ont été retirées dans la partie basse de l’arbre ne dénature pas sa forme vue depuis le jardin et vue de l’hôpital  Tous les déchets d’ifs ont été broyés (le broyeur de Rachida a fait des miracles!). Il y a 3 poubelles de broyats d’ifs qui seront à épandre dans des allées sous les pergolas.

Le tas de compost dégagé de la végétation environnante…à restructurer et à reconstituer

Le potager va pourvoir renaître !

Les rosiers dont les lianes étouffaient complètement le potager (première photo ci-dessous) ont été rabattus sévèrement pour le dégager entièrement.

Le potager tel qu’il était envahi par les rosiers lianes en mai 2017

Tous les carrés sont dégagés mais devront être refaits entièrement, les rondins comme les caillebotis sont pour la plupart pourris. Les poiriers en palmette ayant été trop longtemps étouffés, privés d’air et de lumière, sont morts (sauf un peut-être ?) et devront être remplacés.
La clôture entre le potager et le coin compost sera à remplacer lors d’une charrette hivernale, en utilisant un matériau capable de supporter les rosiers lianes rabattus.
Pour l’instant, le broyât d’If a été stocké dans l’un des carrés du potager tandis que les nombreuses branches des rosiers ont été  broyées et évacuées en déchetterie.

Le potager dégagé lors de cette charrette….

Le potager tel qu’il était quand André s’en occupait…modèle à reproduire ! il y a du taf !!!!

Le Petit Bois :

Un gros sureau spontané , un érable sauvage ont été arrachés, beaucoup de rejets supprimés. Des pavés qui délimitaient les espaces ont même été retrouvés. Soit on y plantera des couvre-sol pour recréer les massifs, soit on couvrira simplement de BRF… à voir ?

Il en reste encore beaucoup à éclaircir  !

Autour de la cabane

Gaby est intervenue pour nettoyer les vivaces et dompter notamment certains asters qui mettaient en danger des rosiers notamment.

Préparation du mur sud qui doit être rénové cet hiver…

Aline s’y est collée pour faciliter l’accès au maçon qui doit venir restaurer le mur en espérant que les plantes en pâtiront le moins possible. Il faudra demander au maçon de prévoir des bâches de protection pour que les plantes ne soient pas brûlées par les projections de ciment.

Massif « Rosalita »…

A droite, au début du jardin, Aline et Eve ont noté des vivaces qui avaient disparu : Agastache golden jubilé et Rudbeckia fulgura little-gold-star. La partie arrière a été paillée suite aux consignes du comité technique jardin mais pas la partie visible de l’allée centrale pour garder l’idée de fidélité aux principes d’André.

Et côté bassin….

Le figuier à gauche a été sévèrement élagué ainsi que les bambous suite à une demande répétée de Yvonne qui trouvait qu’ils assombrissaient trop son salon. Le très gros buis entièrement dévasté par la pyrale à été supprimé. Aussi, le mur mitoyen parait-il bien vide!

La vie dans le bassin, trop longtemps privé de lumière et d’oxygène, a disparu, les poissons sont à priori tous morts. Tous les feuillages de la végétation environnante ont créé ces dernières années beaucoup de vase qui participe à l’asphyxie de la flore et de la faune aquatiques.
Le bassin devra être vidé et nettoyé entièrement – la vase pourra rejoindre le tas de compost – avant d’être réaménagé, replanté de plantes aquatiques et repeuplé de poissons.

Il reste beaucoup-beaucoup à faire !

  • Structurer le tas de compost (cases de compost d’âges différents – mûr, moyen, jeune,…)
  • Reconstituer le potager selon modèle (voir photo ci-dessus)
  • Refaire une clôture séparant le coin compost et le potager capable de supporter des lianes palissées.
  • Réhabiliter la flore et la faune dans un bassin propre…
  • Remplacer les rondins de bouleaux des allées sous les pergolas
  • Epandre de la sciures de bois sur les allées des pergolas + broyas d’If
  • Epandre les broyats (BRF) faits pendant cette dernière charrette dans divers massifs
  • Finir de nettoyer et aérer le petit bois et les rosiers à l’arrière de la cabane
  • Re-végétaliser le toit de la cabane…. (les plantes stockées au potager sont HS)
  •  …
  •  …
  •  …
  • Et la prochaine charrette en janvier sera dédiée principalement aux rosiers lianes et rosiers grimpants qui courent sur les pergolas…., au nettoyage des massifs et à tout ce qui pourra et devra être fait…

Nous aurons besoin de toutes et tous,
des petites mains comme des gros bras !

A noter dans votre agenda 2018

Les prochaines charrettes sont programmées pour le premier trimestre 2018

  • Le 2ème WE de janvier : Vendredi 12 et samedi 13 janvier 2018 (Taille des rosiers lianes et amendement)
  • Le 2ème WE de février : Vendredi 9 et samedi 10 février 2018 (Taille des rosiers lianes et amendement)
  • Le 2ème WE de mars : Vendredi 9 et samedi 10 mars 2018

Si vous êtes adhérent de notre association et que vous avez envie de nous rejoindre, inscrivez-vous prenant contact nous ici

Merci à tous pour votre aide et votre soutien!
A bientôt au jardin…

Patrick, pour l’Association des Amis d’André Eve
Merci à Sandra pour son mail qui m’a aidé dans la rédaction de cet article


Publié dans Charrette | 2 commentaires

Charrette de septembre au jardin privé d’André Eve

C’est encore une chouette charrette qui s’est déroulée au jardin d’André Eve en cette fin septembre.
Le soleil était de la partie: 26° vendredi et 20° samedi! Une météo formidable pour s’affairer au jardin!
Nous avons par ailleurs accueilli avec beaucoup de plaisir de nouveaux bénévoles sympathiques et enthousiastes! La bonne humeur est toujours au rendez-vous dans ce jardin!
Le premier petit nouveau, pas le plus travailleur mais assurément le plus gourmand, le voici :

le chat du voisin se promène dans l’allée principale

Heureusement pour nous, d’autres nouvelles recrues se sont présentées au jardin et celles-là étaient nettement plus actives et efficaces que le joli matou: Rachida, Martine et Bernard nous ont rejoint pour la première fois et ont travaillé avec une belle énergie.

Nous avons dit à Rachida qu’elle pouvait revenir aux prochaines charrettes et ce n’est pas seulement parce qu’elle ne ménage pas sa peine, non, non, c’est aussi parce qu’elle fait les meilleures tartes Tatin du mooonde! On a tout mangé, il faudra me croire sur parole!

Rachida n’a pas ménagé sa peine

A droite, Bernard est en train de couper en morceaux des branchages de façon à réduire l’encombrement des déchets verts que nous portons à la déchetterie.
C’est une tâche fastidieuse dont on se passerait bien! D’ailleurs, nous projetons de réhabiliter le compost et d’acheter un broyeur de qualité pour réduire en miettes les végétaux.
André Eve compostait la majorité des déchets verts et il utilisait le beau « terreau maison » ainsi obtenu dans tous les massifs de son jardin, plutôt que d’apporter des amendements organiques. Une philosophie du jardinage à laquelle nous aimerions pouvoir revenir aussi…

Martine et son mari Bernard ont fait du bon boulot

Et puis il y avait les « habitués », ceux que nous connaissions déjà mais que nous sommes toujours heureux de revoir!

Florence et Bénédicte

Béné déplace un superbe carex bronze à côté d’une belle heuchère.

Eve au nettoyage des massifs, au soleil

Patrick ratisse l’allée à l’ombre de la pergola

Gilles, Graciane et Didier travaillent dans la bonne humeur

Sylvie et Didier

Un des gros boulot de ce week-end aura été de limiter les envahissantes: aegopodium qui trace, brunnera qui se sont ressemés partout, rosiers qui dragonnent, houttuynia cordata, lysimaques, boutons d’or et j’en passe… Je peux vous dire que c’est un travail de fourmis!
André Eve prenait soin de son jardin chaque jour et ses interventions quotidiennes suffisaient à maîtriser les « indésirables » qui s’en donnent maintenant à coeur joie!

Patou discipline l’aegopodium

Dans cette bordure encore, l’aegopodium pousse ses voisines!
Nous nous sommes tous extasiés devant le sedum pourpre ‘Xenox’.

bordure avec sedum ‘Xenox’, géranium, aegopodium, ophiopogon, corydalis et persicaria filiformis

Devant la cabane, Dominique et Patrice ont restreint un peu le rosier pimpinellifolia car il avait bien drageonné au fil des années!
Plusieurs grosses touffes d’iris à fleurs jaunes ont été arrachées aussi. Ils s’étaient ressemés un peu partout, étouffant parfois rosiers et vivaces.

devant la cabane, les drageons du rosier pimpinellifolia ont été arrachés pour faciliter le passage

Didier arrache le lierre qui se montre trop entreprenant sur le mur du voisin, près du coin repas. Une coupe draconienne mais le lierre est vigoureux, il repoussera bien vite!

Didier arrache le lierre qui se montre trop entreprenant

avant / après

Aline et Gilles ont dégagé le haut du mur mitoyen sur presque toute la profondeur du jardin. Aline s’attaquait au lierre qui se faufilait sous les tuiles, tandis que Gilles raccourcissait les grandes tiges de rosiers lianes qui s’échappaient chez le voisin.

Aline, Sylvie, Graciane et Patou

Sylvie et Martine ont déclaré la guerre aux houttuynia cordata, à l’entrée du jardin. L’année passée, c’était Odile et son mari qui avaient entièrement vidé ce massif puis tout replanté après nettoyage. On a beau travailler avec la plus grande minutie, on sait d’avance que ces envahissants reviendront, comme à chaque fois! Ne nous décourageons pas!

massif de l’entrée nettoyé; la guerre est déclarée aux houttuynia cordata

Graciane s’est attaquée a un autre massif envahi de boutons d’or et de lysimachia nummularia emmêlés.  Elle a ainsi fait place nette pour replanter de nouvelles vivaces puisque beaucoup ont disparu…
Le choix des plantes que nous replantons au jardin d’André Eve fait l’objet de mûres réflexions au sein du « comité technique jardin ». Pour les vivaces, nous disposons des étiquettes trouvées dans les massifs et dont les plantes correspondantes se sont volatilisées.
Pour les rosiers, peut-être en viendrons-nous à faire évoluer le jardin en plantant des nouveautés, cela demande encore réflexion, mais pour l’instant, nous projetons surtout de replanter quelques rosiers morts tels que ‘Mutabilis’, ‘Cerise Bouquet’, ‘Kiese’ ou ‘Single Cherry’. Et pour le clin d’oeil, une obtention de Jérôme Rateau, ami et successeur d’André, baptisée ‘André Eve, jardinier des roses’.

Les bénévoles s’affairent dans tous les coins.
Ici, Bernard s’apprête à diviser une énorme graminée!

les bénévoles au travail.

Diviser les panicum, miscanthus et autres géantes n’est pas une tâche facile! Il y a encore beaucoup de grosses graminées à diviser au jardin d’André Eve et les gros bras musclés sont utiles pour y parvenir!
Une fois que celle-ci a été réduite, il devient beaucoup plus aisé de passer par cette allée engazonnée déjà très étroite (à peine 70 cm)!

avant / en cours

Patou divise une très belle heuchère pourpre et repique les morceaux plus à l’arrière du pied mère.
En effet, dans un an, toutes les vivaces de bordure devront être reculées de quelques centimètres car nous aimerions élargir toutes les allées du jardin afin de mieux accueillir les visiteurs.

Patou divise une heuchère

Nous nous appuyons, pour élargir ces allées, sur des photos du jardin d’André prises il y a quelques années et sur lesquelles on constate que, comme nous tous, il a grignoté la pelouse au fur et après mesure qu’il peaufinait ses bordures…
Par ailleurs, les visiteurs qui marchent sur les arêtes des bordures les écrasent, elles s’affaissent et les allées se réduisent encore… Comme il est indispensable de ressemer la pelouse, nous allons faire l’élargissement dans la foulée.
Le grand défi sera d’élargir un peu les allées sans renier l’esprit d’André: il aimait ces petits chemins sinueux qui, disait-il, évoquaient les courbes féminines. Nous avons à coeur de garder le côté intime du jardin.
Ce sera un gros chantier au terme duquel visiteurs et bénévoles gagneront en confort: nous circulerons plus facilement sur des chemins élargis et on risquera moins de s’y tordre la cheville.

Cela permettra aussi de rendre au jardin son lustre d’antan : André Eve tenait beaucoup à ce que les allées soient parfaitement entretenues et les bordures impeccables. Nous allons ressemer une belle pelouse « sport » qui supportera mieux les piétinements incessants, et les allées étant un peu plus larges, les bordures seront préservées.

Voyez comme, pour le moment, les chemins sont étroits et la pelouse abîmée par le passage des bénévoles lors des charrettes…

allée centrale

A midi, comme toujours, nous prenons un repas bien mérité! Chacun a apporté quelque chose à partager : une bonne bouteille, une salade, un gâteau… C’est toujours un régal!
Samedi, il y a même eu un concours de clafoutis aux quetsches!  Les deux participantes ont gagné ex-aequo!

Les bénévoles pendant le repas de midi.

Tiens qui voilà!? Notre gourmand! Celui qui lui a soufflé à l’oreille qu’avec les Amis d’André Eve on mangeait bien ne s’y est pas trompé!  Mais que voulez-vous, quand il nous fait ces yeux là!?…  Le chat a même pu emporter à notre insu un bout de pâté!


Les floraisons de septembre

Parmi les beauté de septembre au jardin d’André Eve, il y a bien sûr les nombreux asters, rudbeckia triloba, sedum et de remarquables graminées. Mais nous avons aussi repéré beaucoup d’autres merveilles! Pour en identifier certaines nous avons fait appel aux amis facebook, toujours d’une aide précieuse pour l’étiquetage des vivaces! Merci à eux!

héliantheme ‘Lemon Queen’

heliantheme à gauche et bordure de vivaces à droite de l’allée

bordure avec sedum ‘Xenox’, géranium, aegopodium, corydalis, ophiopogon et persicaria filiformis

sedum telephium ‘Xenox’

rosier ‘Yvonne Rabier’ polyantha, Turbat 1910

aster et solidago rugosa ‘Fireworks’

Solidago rugosa ‘Fireworks’ et aster, près de l’érable

aster devant la serre

près de la serre, le nandina se colore de rouge

A l’entrée du jardin, un nicandra physaloides s’est semé spontanément tout en bordure de massif et est monté « en arbre ». Etonnant!

nicandra physaloides

anémone du Japon

rudbeckia triloba  et aster

allée centrale

allée principale

eupatoires et heuchère devant le marronnier et la remarquable graminée aux lumineux épilets

petite allée secondaire devant la cabane

allée principale

Vendredi, Eve a déniché un discret sternbergia tandis que samedi, dans un autre massif, Sylvie a découvert les ravissants petits reineckia carnea, noyés dans la végétation. Chacun a retrouvé une place de choix.

dans le massif de l’érable, au pied du rosier ‘Marie Pavic’, Sylvie a repiqué une masse de reineckia

Ce genre de trésor caché, un peu improbable, nous met toujours en joie! Je terminerai donc cet article sur cette ravissante découverte…

reineckia carnea repiqués en bordure de massif

 

Si vous êtes adhérent de notre association et que vous avez envie de nous rejoindre à la prochaine charrette qui a lieu les vendredi 20 et samedi 21 octobre, inscrivez-vous en cliquant sur le lien ci-dessous:

https://doodle.com/poll/wpnf78y2an2b3y3i

Merci à tous pour votre aide et votre soutien! A bientôt au jardin…

Malorie, pour l’Association des Amis d’André Eve

Publié dans Charrette | Marqué avec , , | 13 commentaires

Des jardiniers VIP dans le paradis d’André…

Ce jeudi matin 7 septembre, nous avons eu le plaisir d’accueillir dans le jardin Jean-Pierre LELIÈVRE, responsable du concours de roses de Bagatelle avec des jardiniers du Parc de Bagatelle.
Se sont joints à cette visite Mireille STEIG (adhérente de notre Assos.) présidente de la Société Luxembourgeoise des Roses, Lluis ABAD GARCIA le responsable du concours de Barcelone et Martin VISSERS obtenteur belge (Viva international BVBA). Il y avait aussi Frans THOMAS, Président de l’Association belge des Amis de la Rose et Marga VERWER de la Société Néerlandaise des Roses (Dutch Rose Society).
Tous ont été ravis de découvrir pour certains ou de revoir pour d’autres, le paradis d’André.
En fin de matinée, nous sommes allés à Orléans où nous avons déjeuner tous ensemble dans un restaurant proche du Jardin des Plantes.
Nous avons ensuite retrouvé tous les autres participants au 59ᵉᵐᵉ  Concours International de Roses organisé comme chaque année  en septembre par la Ville d’Orléans.

Autre article à consulter :

Zoom sur le concours international de roses d’Orléans 2017

Patrick pour l’Association des Amis d’André Eve


Publié dans Visites du Jardin | Marqué avec | 2 commentaires

Des nouvelles de la Roseraie de Morailles !

Elle va rouvrir !

Mise en vente par les propriétaires après le déménagement de la Société « Les Roses Anciennes André Eve » à Chilleurs-aux-bois en Avril 2016, le site devrait être racheté par la ville de Pithiviers et dès septembre des jardiniers du réseau Cocagne vont entrer en action. Cocagne gère une centaine de structures d’insertion professionnelles par le jardinage, notamment les cultures potagères et maraîchères. A la production traditionnelle de légumes bio, va donc s’ajouter le nouveau concept de Fleurs de Cocagne qui proposera la vente de fleurs coupées en bouquets…Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Patrick pour l’Association des Amis d’André Eve


Publié dans Revue de presse | Marqué avec , , | Un commentaire

Une interview de Yvonne Eve dans « Le Courrier du centre »

Une interview de Yvonne Eve parue dans « Le Courrier du centre » du 2 août 2017, date anniversaire de la disparition d’André.
Le journal souhaitait mettre sa photo dans l’article, mais elle n’a pas voulu; Vous me voyez en photo dans le journal ?  m’a-t-elle raconté avec un petit sourire amusée.


Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Patrick pour l’Association des Amis d’André Eve


Publié dans Revue de presse | Laisser un commentaire