Bûcheronnage

En novembre dernier, Jean-Claude est venu tailler le grand tilleul au bord de la terrasse. Madame Eve est ravie, cela éclaire sa véranda et ramène plus de soleil sur les massifs de l’entrée du jardin.

Il est encore revenu un autre jour avec un groupe de bénévoles pour finir le travail et broyer toutes les branches. Un gros boulot car le tas de branchages était énorme! Rachida s’y est attelée!

le volume de BRF est impressionnant!

La météo était favorable: pas de pluie, ciel bleu et soleil. Jean-Claude a joué les écureuil pour tailler les deux trognes qui restaient sur le tilleul, aidé par Eve pour les récupérer.

Eve, une bénévole très active lors des charrettes!

Jean-Claude et Eve au travail

le grand tilleul taillé

Il a ensuite tronçonné et débité deux longues branches du noyer que le comité technique jardin avait décidé de supprimer pour ramener un peu de luminosité dans le coin sous-bois et sur le potager au fond du jardin.
Il a aussi supprimé une branche qui n’était pas prévue au programme parce qu’elle avait en son milieu une partie pourrie qui arrivait en se rétrécissant jusqu’au niveau du tronc.

Jean-Claude taille les branches du noyer

Le comité technique et quelques jardiniers bénévoles avertis s’étaient auparavant réunis pour essayer d’y voir plus clair dans ce fameux sous-bois où André avait planté plusieurs lilas dont certains à feuillages panachés.
A cet endroit, tout était enchevêtré, les arbustes poussaient tout penchés, une touffe de bambou panaché presque couchée sur un énorme rosier, à la recherche d’un peu de lumière, certains lilas étaient mal en point, avec le tronc creux, et plus aucun ne fleurissait depuis belle lurette.
Des sureaux, des noisetiers et des ifs avaient fait des petits ici et là… Il fallait arracher tous ces semis spontanés!
Nous avions alors décidé de marquer avec des cordes les troncs à couper, les branches à supprimer ou à raccourcir… de façon à ce que les bénévoles puissent faire un peu de bûcheronnage et revalorisé cet endroit.

Jean-Claude a donc poursuivi sa journée en taillant les lilas et les ifs marqués.
Des petit tas de branches partout qui, réunis, ont fait une petite montagne encore à broyer pour nos courageux bénévoles!
Mais en tout cas, cela a libéré de l’espace! C’est presque effrayant de le voir si nu quand on le découvre mais c’est un mal pour un bien! Nous avons hâte de voir comment il va se développer ce printemps et cet été avec la lumière retrouvée et la place pour respirer!
De nombreux bulbes printaniers pointent déjà!
Nul doute que les lilas vont faire de nouvelles branches bien vite et on espère les voir refleurir en 2020!  Dans le pire des cas, nous pourrons replanter quelques variétés intéressantes! Quant aux ifs, ils repercent déjà directement sur le tronc!

Le tas de branchage était impressionnant et le volume du broyage l’était tout autant.
Le broyat a été étendu dans des massifs récemment nettoyés, entre autre près de la cabane de jardin.

Le petit bois est à présent surnommé « la vallée des trognes » mais il est plus lumineux!

La journée s’est terminée par un gros coup de balai sur la terrasse où les feuilles mortes couvraient les pavés!

Nos courageux bénévoles sont vraiment formidables et précieux!
Il y a tant de travail que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues autant pour les grosses charrettes de fond que pour les petites charrettes d’entretien!

Il y a à faire pour tout le monde! Outre la taille des rosiers, qui requiert un certain savoir-faire, il y a la taille des vivaces et graminées, accessible à tous les jardiniers, mais aussi le ratissage des feuilles mortes, le ramassage et l’évacuation des déchets verts,…
N’hésitez pas à nous rejoindre si vous avez un peu de temps à consacrer à ce lieu exceptionnel, nous accueillons tous nos adhérents avec plaisir!

D’ores et déjà merci à tous nos adhérents pour leur soutien et leur aide au cours de cette nouvelle année qui commence!

Les prochaines charrettes sont prévues les 8 et 9 février, 8 et 9 mars, 19 et 20 avril 2019.
A vos sécateurs! 😉

On peut toujours goûter des fleurs les caresses,
Se délecter des petits diamants que la rosée laisse,
S’échiner sur la terre pour qu’elle tienne ses promesses
Et savourer les parfums des roses jusqu’à l’ivresse.
Afin que tout cela jamais ne cesse,
Activons nous toujours, mais limitons les prouesses.

                                                                                        Jean-Claude, un bénévole

Ce contenu a été publié dans Charrette. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Bûcheronnage

  1. maryse h dit :

    J’aimais bien pourtant ce fond du bois un peu oublié comme une cachette secrète .Mais Jean Luc le trouvait trop étouffant .A chacun son ressenti mais c’est clair que la lumière va envahir le jardin avec toutes ces coupes. C’est parfois nécessaire et vous avez pris de bonnes décisions .Parfait le broyat pour les massifs. Bon courage à vous tous !

  2. Enorme changement ! La lumière entre bien et va booster les lilas. L’éclaircissage de l’an passé avait déjà offert de nouvelles pousses. Bravo aux courageux bûcherons. Bises

  3. Fatima dit :

    Quand les bûcherons
    Taillent, scient, abattent les vieilles branches
    Lumière ils apportent !

    Bravo les amis, c’est du bon boulot … Et quel beau poème !!

Répondre à Fatima Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.