Charrette d’avril: plantation de l’albizia

Voilà déjà de nombreuses années que l’albizia planté par André Eve était mort. André avait planté à son pied un rosier liane qui cachait merveilleusement la misère mais l’arbre a fini par ne plus tenir sous ce poids et nous avions dû supprimer le tronc mort, puis tuteurer le rosier…  Mais l’albizia nous manquait à tous!

Vendredi matin, l’Albizia nouveau est arrivé!  Notre ami Pierre-Adrien nous a dégoté un très bel exemplaire en pot. Un arbre déjà grand, déjà haut, déjà fort…
Bref, il pesait un âne mort! (et je ne dis pas ça juste pour la rime!)
Je ne veux pas savoir comment ils l’ont mis dans la remorque, mais j’ai assisté au déchargement et c’était du folkore!

photo prise par Aline

Yvonne Eve était aux premières loges pour assister à ce grand événement et elle a réclamé un baptême en bonne et due forme!

Le pot de l’albizia a été enlevé à la pépinière car son diamètre ne passait pas dans le couloir étroit qui mène au jardin. Cela a allège un peu le poids, facilitant quand même le travail des bénévoles, et permettra, peut-être!, de passer par l’étroit couloir qui mène au jardin de ville caché derrière les façades…
Mais la motte est encore tellement lourde et encombrante que l’équipe doit donner toute son énergie pour la poser sur le chariot à roulettes

Béné, Martine, Patrick, Bernard, Rachida et Fatima

On fait pivoter le chariot avec son chargement puis on se faufile dans le seul passage qui puisse nous mener au jardin… Cela va-t-il passer ?

Patrick crie Victoire! 🙂 Nous voilà arrivés à l’autre extrémité du couloir!

Yapluka… Evidemment, ça aurait été trop simple de le planter à l’entrée du jardin… Il fallait emmener l’albizia presque tout au fond, près de la mythique cabane! Oh hisse!
Les pauvres! Moi j’ai pris les photos, c’était beaucoup moins physique!

photo prise par Aline

Pas facile de parcourir les allées sinueuses avec cet arbre sur roulettes!

Quand l’albizia est enfin déposé, les sourires reviennent sur les visages crispés par l’effort. On ose leur dire que c’est pas fini? Qu’il faut encore creuser le trou?

On prend d’abord une photo de groupe, trop heureux d’avoir amené l’âne jusque là!

Béné, Florence, Bernard, Martine, Fatima, Rachida, Jean-Claude, Eve, Malorie, Patrick (merci Aline pour la photo!)

Aller, c’est pas tout ça, il y a encore à faire…
Concertation des Amis pour définir l’endroit exact où il va falloir creuser. C’est que le rosier liane qui grimpait dans l’ancien albizia est toujours là…
Nous décidons de l’enlever pour réinstaller le nouvel arbre exactement à la bonne place.
On verra ensuite si on sait récupérer le rosier ou si il faut le remplacer.

Bernard, Jean-Claude, Aline, Rachida, Florence, Fatima, Béné, Patrick, Eve et Martine

Il faut commencer à creuser…

Bernard, Rachida et Patrick

Pendant ce temps, les petites mains commencent le désherbage des massifs avant de pailler avec le B.R.F. que nous avions mis de côté cet hiver.

Martine, Florence, Eve et Aline

Florence

Sous un soleil de plomb, les plus costauds se relaient pour creuser un trou assez large et profond afin que les racines de l’albizia trouvent là un terrain souple et accueillant…

Bientôt, qui sait, Bernard arrivera-t-il de l’autre côté du Monde!?

Eve, Aline et Rachida

Patrick mesure la profondeur du trou. En profondeur comme en largeur, il faut au moins 1 fois 1/2 la dimension de la motte! 

un peu de corne broyée au fond du trou,…

Plus on avance dans la matinée, plus on cherche les coins d’ombre pour travailler. Il fait très chaud, le sol est sec…

Fatima, Martine et Bernard

Aline et Eve ont travaillé en duo toute la journée. Elles ont été d’une belle efficacité elles aussi!

Aline et Eve désherbent

Eve et Aline paillent les zones nettoyées.

Eve et Aline

Eve

Il y a 2 ans, le rosier ‘Rêve d’Or’ était perdu dans le conifère, presque étouffé… Regardez aujourd’hui quelle belle vigueur il a et quel magnifique feuillage pourpré! Eve et Aline doivent le tuteurer un peu pour qu’il n’encombre pas le passage…
Il sera superbe en fleurs!

Eve et Aline autour du rosier ‘Rêve d’or’

Florence et Béné désherbent et paillent les massif elles aussi

L’arbre est couché pour une première petite taille: suppression du bois mort, des brindilles, des branches qui encombrent le centre de l’arbuste.

Béné gratte la motte pour décompacter le système racinaire…

On s’approche…

On bascule…

Et hop! Dans le trou! Ca a l’air facile dit comme ça mais je vous assure qu’ils ont sué tous, pour positionner correctement cet albizia!
On ose leur dire que c’est pas fini? Qu’il faut maintenant reboucher le trou puis arroser?

 

 

 

 

 

 

 

 

On a replacé les rosiers lianes au pied de l’arbre. On verra si ils supportent la transplantation.

On a arrosé…

Bernard, Rachida et Malorie

Beaucoup arrosé…

Rachida et Eve

On pose fièrement devant l’albizia enfin planté! (merci à Patrick pour la photo!)

Florence, Jean-Claude, Malorie, Rachida, Béné, Eve, Fatima, Bernard, Aline et Martine

Madame Yvonne Eve est venue baptiser le nouvel arbre du jardin. A défaut de champagne, elle l’a baptisé au Perrier! 😉

Malorie et Yvonne Eve

Fatima a repiqué quelques vivaces et de sublimes iris ‘Cherry Garden’ au pied de l’arbre…

Il est beau, il est grand, vivement qu’il soit en feuilles et en fleurs… Il sera une des pièces maîtresses du jardin!

le nouvel albizia planté au jardin personnel d’André Eve

Il y avait mille choses à voir au jardin d’André Eve ce week-end mais je vous montrerai ça plus tard, le temps de trier mes photos! Les bénévoles du vendredi ont bien bossé, je vous l’ai dit, mais il y a aussi ceux du samedi qui se sont donné à fond pour progresser dans le nettoyage des massifs.  Voyez comme ils se donnent du mal:

Pierre-Adrien et Gilles

Odile et Patou

Bon, je les taquine, mais j’ai aussi des photos où on voit qu’ils travaillent! Et puis vendredi aussi on s’est octroyé des petites pauses…

Martine, Bernard et Béné

De mon côté, j’avais pour tâche de faire avancer l’étiquetage des rosiers en vue de l’obtention du Label Jardin remarquable. Si tout va bien, je vous montrerai ça en juin! L’identification des rosiers sans nom reste une difficulté à résoudre…
Nous devrons faire appel à des spécialistes!  3 rosiers botaniques à floraison précoce ont pu être identifiés hier : ‘Canary Bird’, rosa ecae, et rosa primula. On avance, on avance, c’est une évidence!

Malorie et Béné (merci Aline pour la photo! )

Ce contenu a été publié dans Charrette. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Charrette d’avril: plantation de l’albizia

  1. Béné dit :

    Super reportage de ce beau week-end où on a enfin pu replanter ce fameux albizia…. Qu’est-ce qu’il faisait chaud en plein soleil pour jardiner… On a cherché l’ombre…

  2. Patrick L. dit :

    Merci pour ce récit très réaliste des tribulations des bénévoles pour transporter et planter cet albizzia !
    Fichtre qu’il était lourd !
    Fichtre qu’il faisait chaud !
    ……. !

  3. Super ton reportage qui rend tellement bien compte de cette aventure de l’albizzia. Ce qu’il sera beau !

  4. Emmanuelle dit :

    Un très beau reportage avec la plantation de albizzia et ce n’était pas une mince affaire bravo à tous pour les efforts déployés .
    Félicitations à tout les bénévoles toujours avec le sourire et la bonne humeur

  5. patricia dit :

    Il est génial ton reportage. Bravo aux bénévoles du vendredi qui ont réussi après tant d’efforts à placer ce bel albizzia qui manquait tant au jardin d’André et Yvonne. Il est magnifique.
    Les pissenlits m’ont tout de même demandé beaucoup moins d’efforts samedi mais c’est vrai qu’il faisait bien chaud.

  6. Sandra dit :

    Quelle émotion de revoir un albizia ici ! Merci à tous les Amis, wow, vous êtes des amis hors pair!

  7. Vega's star dit :

    Beau récit qui montre des bénévoles de ce jardin romantique capables de se transformer en jardiniers de l’extrême. Des Oh d’admirations ne manqueront pas de se faire entendre à l’apparition des premiers bougeons et la floraison de l’albizia fera briller nos yeux de mille étoiles .
    Merci à David et Jérôme d’avoir mis l’albizia dans la remorque.

  8. colette porte dit :

    Un bel exploit replanter l’abizia et Yvonne Eve semble ravie ! Difficile de travailler au jardin sous ce soleil estival et la terre trop séche; on rêve de pluie ! Bonne soirée .

  9. maryse h dit :

    Comme si on y était ! Superbe reportage ! J’ai sué avec vous mais de loin ! Je suis éreintée rien que de vous voir l Bravo à vous tous !Le résultat sera à la hauteur !

  10. Fatima dit :

    Je viens de voir seulement ce reportage très bien illustré ; c’était du boulot mais tellement agréable … En passant, si quelqu’un a retrouvé mes gants … Bon week-end !

  11. Fatima dit :

    Super !! L’Albizzia fait des bourgeons, j’ai vu ça la semaine dernière !

Répondre à Fatima Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.