Charrette de novembre: massifs et pergolas

Lors de la charrette d’octobre dans le jardin d’André Eve, nous avions plus sérieusement que jamais entamé les travaux d’automne, nous mettant au défi de désherber, ordonner, amender et pailler tous les massifs, un nettoyage de fond en comble!
N’ayant pas réussi à venir à bout de cette immense tâche en deux jours, nous avons organisé une seconde charrette ce weekend des 18 et 19 novembre, non seulement pour poursuivre le travail entamé dans les massifs mais aussi pour remplacer les pergolas du côté droit du jardin.
Petites mains et gros bras réunis dans la même ferveur!

L’enthousiasme habituel était décuplé par le plaisir d’avoir une météo idéale pour la saison! Après une semaine pluvieuse qui ne présageait rien de bon, le jardin a accueilli la petite dizaine de jardiniers sous un beau ciel azur. Le soleil nous chauffait les épaules, les murs nous protégeaient du vent frais…

Comme il y a un mois, la mission première dans les massifs était de dégager le pied des rosiers étouffés dans la masse des vivaces.  Ensuite, amender et pailler de BRF tous les massifs nettoyés.
Cette seconde charrette d’automne a enfin permis d’avancer jusqu’à la cabane et c’est la première fois que nous progressons si loin!
Tonnerre d’applaudissements s’il vous plaît!

massif

le massif qui aboutit à la cabane, enfin nettoyé!

Habituellement, chaque charrette recommençait au début, à l’entrée du jardin, car les adventices ne nous attendaient pas pour pousser! Mais cette fois, grâce au paillis, les premiers massifs sont restés nets et cela nous a permis d’aller bien plus loin ce qui, avouons-le, est très gratifiant pour tous les jardiniers bénévoles qui oeuvrent au jardin!
D’autant plus que cet endroit est un des lieux forts du jardin, avec la cabane si souvent photographiée pour les plus beaux magasines! Il était donc important pour nous tous d’atteindre cet objectif et c’est chose faite!

massif

C’est dans ce massif que Florence, une nouvelle recrue de cette charrette, a passé sa journée!

2016-11-20

Florence a minutieusement démêlé l’aegopodium et la lysimachia nummularia. Un travail de longue haleine mais quel résultat!

massif

Les vivaces, en belles masses, le sol paillé, le pied des rosiers aéré…

massif

C’est dommage, il ne reste qu’un tout petit morceau à peaufiner à l’extrémité de ce parterre-ci, derrière les carex…

massif pergola

Quelle satisfaction de voir le résultat d’un week-end de charrette!

le même massif, avant que Didier et Florence n'interviennent.

le même massif, avant que Didier et Florence n’interviennent.

 

massif

L’autre allée qui mène à la cabane. Quel changement!

massif

massif

Sylvie et Gilles de part et d’autre du massif que nous venons de terminer.

massif pergola

C’est également dans ce coin là que les pergolas ont été refaites! Un ensemble tout neuf!

massif

Gilles, sans être jardinier, est d’une aide précieuse au jardin. Il ne ménage pas sa peine!

m

Avant/après, on redécouvre entre autre une belle heuchère pourpre,…

Amélie admire le travail bien fait

Amélie admire le travail bien fait

 

massif

Didier nous a montré comment il protège ses hosta pour l'hiver: simplement en mettant sur la souche toutes les feuilles coupées.

Didier nous a montré comment il protège ses hosta pour l’hiver: simplement en mettant sur la souche toutes les feuilles coupées.

Julien

Julien armé de sa fourche-bêche…

massif

Béné tourne le dos au massif que nous venons de finir toutes les deux.

Je m'attaque aux brunnera qui ont envahit ce coin...

Je m’attaque aux brunnera qui ont envahit ce coin, étouffant hémérocalles, géraniums et sedums…

2016-11-205

Bénédicte ratisse les feuilles mortes avant d’épandre du BRF, Patricia en plein travail de fourmis, Sylvie chemine entre les massifs tout propres.

 

plusieurs énormes graminées seront à diviser cet hiver.

plusieurs grosses graminées seront à diviser cet hiver.

 

 

 

 

 

 

Parallèlement, l’équipe des gros bras a renouvelé une bonne partie de la pergola de droite.
Le nombre de poteaux qui ont fait irruption dans le jardin ce vendredi témoigne de l’ampleur de la tâche!

l'équipe décharge le camion qui apporte les matériaux

Béné, Jérôme, Jean-Michel, Florence, Bénédicte et Didier. L’équipe décharge le camion.

Avant de pouvoir remplacer les piquets en bois soutenus par les rosiers (et non l’inverse!), il a bien sûr fallu dépalisser tous les lianes et les tailler sévèrement.
Un travail préparatoire nécessaire pour faciliter notre intervention mais aussi pour rajeunir les rosiers. Nous sommes convaincus qu’ils nous récompenseront par de fabuleuses floraisons l’année prochaine! On a hâte d’y être pour voir ça!
Et vous pourrez venir flâner sous un ciel de roses sans craindre que les pergolas s’écroulent sur vos têtes!

Jean-Michel et Bénédicte

Vendredi, Jean-Michel et Bénédicte taillent les lianes tandis que Sylvie, courageuse, réduit toutes les tiges en morceaux pour faciliter l’évacuation des déchets

 

les tailleurs taillent et Sylvie, courageuse, réduit toutes les tiges en petits tronçons pour faciliter l'évacuation des déchets

les tailleurs taillent et Sylvie suit…

Jérôme, face au travail à accomplir...

Jérôme, face au travail à accomplir… nullement découragé.

le samedi, c'est Patrick et Dominique qui prennent la relève

le samedi, c’est Patrick et Dominique qui prennent la relève, quelquefois aiguillés par David

Dominique et Patrick, des hommes visiblement heureux!

Dominique et Patrick, des hommes visiblement heureux!

les pergola avant

les pergola avant

pergola en cours

David est préposé aux pergola. C’est lui le costaud du jour qui enfonce les poteaux!

pergola en cours de travaux

pergola en cours de travaux. David remplace les poteaux, secondé par Amélie et Patrick

m

Avant/après

Le résultat est remarquable n'est-ce pas!?

Le résultat est remarquable n’est-ce pas!?

les pergola toutes neuves

la pergola toute neuve derrière les massifs bien nets

Mais il reste toute ce côté à remplacer!

Mais il reste tout ce côté à remplacer!

On a vraiment bien avancé! Néanmoins, rien n’est fini!

Les prochaines charrettes reprendront dès janvier pour tailler les rosiers, finir les pergolas, repalisser les lianes sur ces nouvelles structures mais aussi revégétaliser le toit de la cabane, mettre en ordre et nettoyer la petite serre d’André, et j’en passe!
Si les renforts ne manquent pas à l’appel et que les petites mains continuent sur leur lancée, on pourra même dépasser la cabane et entamer le débroussaillage du fond du jardin, avec la remise en état du potager. Toute cette partie du jardin, abandonnée depuis de longs mois, n’a pas pu être ouverte au public cette année mais qui sait ce que nous réserve 2017?

Nous ferons donc encore appel à tous les adhérents bénévoles qui seront prêts à venir nous aider un peu, beaucoup, passionnément… toujours avec cet enthousiasme communicatif qui nous motive! On vous encourage tous à nous rejoindre, chacun est le bienvenu, avec binettes, bêches et sécateurs, chacun peut se rendre utile! On a tant besoin de main d’oeuvre!
Et en plus de partager le bonheur de jardiner ensemble, on partage un délicieux pique-nique dans la joie et la bonne humeur! Croyez-moi, ça vaut la peine!

A ce sujet, merci à Odile et Claude qui nous ont chaleureusement reçus chez eux vendredi midi pour partager notre repas au chaud et à l’abri (on avait pensé qu’il pleuvrait et que nous serions frigorifiés…). Avec tous nos plats mis ensemble on a fait l’entrée, Odile avait préparé un succulent plat chaud, on avait encore de quoi faire un plateau de fromages avant de finir par les desserts! Ah, ce tiramisu, un délice mes amis!
Entre le tiramisu d’Odile le vendredi et le framboisier de David le samedi, nous étions au paradis!

Malorie pour les Amis d’André Eve

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Charrette de novembre: massifs et pergolas

  1. Florence dit :

    Bravo pour toutes ces avancées. Superbes les nouvelles pergola. Je reviens donner u coup de main quand je peux, c’est un bonheur de jardiner dans un tel cadre avec une équipe aussi sympa. Bises

  2. Patrick L. dit :

    En regardant ces photos, le résultat de nos efforts collectifs est encourageant mais je ne peux m’empêcher de penser à tout ce qui reste à faire !
    Le chemin est encore bien long pour (tenter d’) égaler le maître et toutes les petites mains et/ou gros bras bénévoles seront effectivement les bienvenus…

  3. armelle dit :

    Vous avez tous fait un travail formidable. Avec les photos ‘avant et après’ des pergolas, le résultat est vraiment superbe. Vous avez mis du brf dans tous les massifs ? Impressionnant tout ce travail et dans la bonne humeur.
    Bises.

    • Béné dit :

      Coucou Armelle. Oui, on en a mis dans tous les massifs sauf dans les deux premiers à l’avant afin de garder deux massif comme André les jardinait (sans paillis). Pour le reste, ce BRF va nous aider fortement car nous aurons nettement moins d’herbes indésirables à enlever. De plus, il va redonner plus de vie au sol qui est un peu épuisé après 30 années. Il va le renourir aussi. Bisous.

  4. Béné dit :

    Très beau reportage. Si bien écrit… Il nous permettra de garder des souvenirs des étapes réalisées pour rendre au jardin toute sa beauté. C’est vrai que nous avons besoin d’aide. Merci à l’association »Jardingues » qui nous donne un gros coup de main. Rendez-vous en janvier 2017!

  5. maryse h dit :

    Bravo à vous tous pour ce travail magnifique ! Vous avez bien avancé , j’en suis baba .C’est formidable et j’ai hâte de voir tout ça au printemps.

  6. Patrick L dit :

    Petite remarque au sujet de la protection des Hostas : Selon l’éminent jardinier Didier Willery, il est préférable d’éliminer les feuilles mortes qui sont autant de cachettes pour les gastéropodes friands des hostas et d’épandre la cendre des feux de bois sur la souche, au coeur, mais aussi sur toute la surface occupée par les feuilles durant l’été.
    Voir son article sur l’un de ses blogs :
    http://vivaces-dwblog.blogspot.fr/2014/01/hostas-protegez-les-maintenant-contre.html

  7. riout dit :

    Toutes ces nouvelles sont bien rassurantes pour l avenir du jardin d André!!!
    et les reportages sont très intéressants. Felicitation cela donne effectivement envie d attendre encore plus impatiemment le printemps !!!…
    Chantal

  8. thelliez dit :

    Bravo à tous les bénévoles pour votre magnifique travail: l' »avant -après » est impressionnant. Quelqu’un là haut doit etre content…

  9. bravo, bel enthousiasme , c’est toujours tellement difficile de faire perduré un jardin sans son maitre ! c’est toujours la question: » que deviennent les jardins après les jardiniers .. »il ne faut pas penser et faire confiance à la nouvelle génération c’est ce que me disait marie josé Degas jardinière de 82ans qui jardine depuis l’âge de 20ans femme extraordinaire de bonheur. En tout cas je pense que vous vous faites plaisir et la haut il doit être content !

  10. Chasseriau Michèle dit :

    Quel travail que vous avez abattu, bravo vous êtes super courageux! Dommage je suis trop âgée et pas assez en forme pour vous aider car je l’aurais fait volontiers, André était tellement généreux, passionné, connaisseur qu’il doit être fier et content de ce que vous avez fait de son jardin! Merci, merci pour lui et gros bisous pour vous tous

Répondre à françoise Gouffault Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.