Deuxième charrette: les pergolas

Hier soir, je discutais avec une grande amie d’André et elle me disait « C’est fou comme André était quelqu’un de joyeux, bon nombre de ses phrases commençait par un éclat de rire ».

Eh bien nous sommes décidément des disciples bien appliqués. Depuis le début de notre association, notre fil conducteur est vraiment de respecter « l’esprit d’André ». C’est vraiment chose faite lors de notre 2ème charrette car on entendait résonner nos longs éclats de rire dans le jardin tout au long de nos journées d’intervention.
Et la pause déjeuner, où chacun a voulu partager un petit trésor concocté ou déniché au gré des ballades, n’a rien gâché!

charrette n°21

Pourtant, la tâche n’était pas simple. C’est non sans émotion que l’on a commencé à s’atteler à l’une de nos plus grosses urgences : les pergolas.
Souvenez-vous, si vous n’avez pas eu l’occasion de les fouler, vous les avez forcément vues dans des revues ou des bibles de jardin. Oui mais voilà, les pergolas ont mal aux pattes!

Mal aux pattes  Tant pour les rosiers qui s’appuient dessus que pour les visiteurs qui passent dessous, il est urgent d’agir.

_DSC0252 qui tient qui

_DSC0298

Mais quoi? La nature même des poteaux a fait l’objet de nombreux débats où se mêlaient raison, praticité, durabilité mais c’est finalement André qui a gagné. Pour respecter au mieux l’esprit du lieu, nous avons opté pour des poteaux ronds, les mêmes que ceux qu’André avait décidé d’installer.

Et comment? Couper si court les lianes qu’on admire gambader ne serait pas une bonne solution. Oui mais voilà, des étais ne sont pas faciles à trouver non plus, ni même à manier.  David et Jérôme imaginent alors un astucieux système pour soutenir les rosiers tandis que des bras forts enfoncent les piquets.

Intervention1

InterventionTout à coup, le jardin prend des airs de western, mais les aiguillons des rosiers sont là pour nous rappeler où nous sommes.
On n’est pas au milieu des cactus, non mais !

Intervention2

charrette n°22 Intervention3

_DSC0295

_DSC0284

Intervention4

A la fin des 2 jours, nous avons pu remplacer toute la pergola de gauche ainsi que le passage derrière la cabane.
La pergola de droite est prévue pour l’année prochaine, chaque chose en son temps.
Les garçons ont fait un travail fantastique, vraiment! On n’imaginait pas une telle progression et c’est avec émotion qu’on a vu cette partie du jardin reprendre vie. (L’émotion a du être vive aussi quand ces messieurs se sont levés le lendemain matin et que leurs muscles se sont rappelés à leurs doux souvenirs, mais ça, l’histoire ne le dit pas!).

Alors qu’en dites-vous?

_DSC0324

_DSC0328

_DSC0329

Tadam !

_DSC0341

_DSC0343

_DSC0344

Et pendant que les hommes bossent dur, les dames… aussi!

charrette n°23

Yvonne est heureuse de voir le jardin reprendre allure!

charrette n°2

Puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, au cours de ces 2 jours, nous avons appris que le nombre d’adhésions nous permettait enfin de couvrir les frais de la pergola. Eh oui, démarrer une association n’est pas facile, surtout quand il faut engager des frais urgemment. Alors MERCI à tous!

A ce propos, nous tenons également à remercier vivement l’entreprise des roses anciennes André Eve. L’association et l’entreprise sont certes deux entités totalement indépendantes, néanmoins cette dernière nous a donné un sacré coup de pouce en nous permettant de nous approvisionner en poteaux par son intermédiaire et en nous avançant les fonds.
Alors, MERCI!

Charge à nous maintenant de récolter rapidement de l’argent pour nous attaquer à notre 2ème mission urgente : le sauvetage de la cabane.

On ne présente plus cette dame de bois, tant elle a fait de couvertures de magazines et de doubles pages. Une vraie people !

_DSC0255

_DSC0257
Oui mais voilà, la coiffe dont André l’a parée il y a quelques années la fait sacrément pencher et l’a mise en danger.

_DSC0267

_DSC0262

On n’a plus le choix, si on veut éviter que tout s’effondre dans les prochains mois, il faut faire quelque chose. Là encore, on estime, on discute, on cherche…
Par chance, plusieurs membres de l’association connaissent un menuisier spécialiste des idées folles. D’après ce qu’il dit, réparer et renforcer la cabane serait possible. Cela ravive une lueur d’espoir parmi nous tous car on imagine mal en retrouver une en tout point similaire dans le commerce aujourd’hui.
On attend encore le devis mais on croise les doigts pour que cela soit à notre portée.

De fait, nous ne perdons pas de temps et profitons de ce week end d’intervention pour commencer à dégager le toit de la cabane.

_DSC0285

D’abord en prenant soin de tailler proprement ‘Lulu’, le rosier blanc issu d’un semis inédit et baptisé en l’honneur du chat, en vue de le refaire courir devant, une fois que tout sera réparé.

_DSC0275
_DSC0269

Ensuite vient le tour du toit végétalisé.

_DSC0270

_DSC0273

Nous le découpons précautionneusement par plaques que nous stockons au potager.

_DSC0286

_DSC0316

_DSC0321

Là encore, idéalement, nous aimerions pouvoir replacer ces plaques de végétaux, mais en veillant à mettre moins de terreau pour ne pas risquer de se retrouver dans la même situation dans quelques années. Dur dur d’oser intervenir sur cette célébrité mais c’est pour son bien !

Quelle vue de la haut ! Depuis l’échelle, on aperçoit des têtes qui se lèvent et des grands sourires pendant que les doigts verts s’activent. On taille, on nettoie, et on rappelle les bonnes manières à ces vivaces  qui ont pris leurs aises dans les massifs.

A la fin de ces deux jours, nous sommes vraiment heureux – et on peut le dire un peu fiers aussi – du ‘travail’ accompli.
Un très grand merci à tous les Amis qui nous ont accompagnés et grâce à qui on a pu arriver à un tel résultat. Et si vous voulez participer à cette belle aventure, pour adhérer c’est par ici!

Sandra, pour l’Association des Amis d’André Eve

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Deuxième charrette: les pergolas

  1. Nancy dit :

    Un travail Titanesque que vous avez fait là félicitation a vous tous

  2. Béné dit :

    Bravo! Vous avez super bien bossé. Longue vie à ce petit paradis.

  3. Pierrette dit :

    Bravo à tous, quel plaisir de voir le jardin revivre grâce à vous, j’espère pouvoir m’y associer un jour aussi.

  4. Je vous admire, c’est un gros boulot, bravo !
    Amitiés à tous

  5. Bravo pour ce travail fourni ! Vous pouvez être fiers de vous.

  6. valerie dit :

    Vous faites un travail de titan !!!

  7. patricia dit :

    Oh bravo ! Quel travail titanesque vous avez réalisé. Déjà toute une partie des poteaux de remplacer. Les rosiers vont pouvoir s’ y étaler au printemps comme André aimait tout naturellement. Et déjà vous vous attaquez à cette cabane sacrée. De là haut il doit être bien heureux notre grand jardinier. Merci pour tout ce que vous faites pour sauvegarder ce bijou. Bisous

  8. maryse h dit :

    Magnifique travail.Bravo à vous tous.

  9. Claire dit :

    Un réel plaisir de vous voir travailler avec de si beaux sourires et encore bravo à tous .
    Claire.

  10. Ce jardin ne devait pas tomber dans l’oubli. Heureusement que vous êtes là tous et toutes pour mettre la main à la pâte. De la haut André doit être fier de vous et heureux de voir son jardin continuer à perpétuer son oeuvre. Oui, bien des revues en parleront encore…..

    • Malorie Hicorne dit :

      Merci Siam! Nous espérons que notre but sera atteint, que les revues parleront encore longtemps de ce beau jardin et de son merveilleux jardinier!

  11. Je suis admirative du travail fourni et de votre générosité ….un joli geste dédier a un créateur amoureux des roses …

Répondre à Céline du jardin fleuri Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.