Charrette de septembre au jardin privé d’André Eve

C’est encore une chouette charrette qui s’est déroulée au jardin d’André Eve en cette fin septembre.
Le soleil était de la partie: 26° vendredi et 20° samedi! Une météo formidable pour s’affairer au jardin!
Nous avons par ailleurs accueilli avec beaucoup de plaisir de nouveaux bénévoles sympathiques et enthousiastes! La bonne humeur est toujours au rendez-vous dans ce jardin!
Le premier petit nouveau, pas le plus travailleur mais assurément le plus gourmand, le voici :

le chat du voisin se promène dans l’allée principale

Heureusement pour nous, d’autres nouvelles recrues se sont présentées au jardin et celles-là étaient nettement plus actives et efficaces que le joli matou: Rachida, Martine et Bernard nous ont rejoint pour la première fois et ont travaillé avec une belle énergie.

Nous avons dit à Rachida qu’elle pouvait revenir aux prochaines charrettes et ce n’est pas seulement parce qu’elle ne ménage pas sa peine, non, non, c’est aussi parce qu’elle fait les meilleures tartes Tatin du mooonde! On a tout mangé, il faudra me croire sur parole!

Rachida n’a pas ménagé sa peine

A droite, Bernard est en train de couper en morceaux des branchages de façon à réduire l’encombrement des déchets verts que nous portons à la déchetterie.
C’est une tâche fastidieuse dont on se passerait bien! D’ailleurs, nous projetons de réhabiliter le compost et d’acheter un broyeur de qualité pour réduire en miettes les végétaux.
André Eve compostait la majorité des déchets verts et il utilisait le beau « terreau maison » ainsi obtenu dans tous les massifs de son jardin, plutôt que d’apporter des amendements organiques. Une philosophie du jardinage à laquelle nous aimerions pouvoir revenir aussi…

Martine et son mari Bernard ont fait du bon boulot

Et puis il y avait les « habitués », ceux que nous connaissions déjà mais que nous sommes toujours heureux de revoir!

Florence et Bénédicte

Béné déplace un superbe carex bronze à côté d’une belle heuchère.

Eve au nettoyage des massifs, au soleil

Patrick ratisse l’allée à l’ombre de la pergola

Gilles, Graciane et Didier travaillent dans la bonne humeur

Sylvie et Didier

Un des gros boulot de ce week-end aura été de limiter les envahissantes: aegopodium qui trace, brunnera qui se sont ressemés partout, rosiers qui dragonnent, houttuynia cordata, lysimaques, boutons d’or et j’en passe… Je peux vous dire que c’est un travail de fourmis!
André Eve prenait soin de son jardin chaque jour et ses interventions quotidiennes suffisaient à maîtriser les « indésirables » qui s’en donnent maintenant à coeur joie!

Patou discipline l’aegopodium

Dans cette bordure encore, l’aegopodium pousse ses voisines!
Nous nous sommes tous extasiés devant le sedum pourpre ‘Xenox’.

bordure avec sedum ‘Xenox’, géranium, aegopodium, ophiopogon, corydalis et persicaria filiformis

Devant la cabane, Dominique et Patrice ont restreint un peu le rosier pimpinellifolia car il avait bien drageonné au fil des années!
Plusieurs grosses touffes d’iris à fleurs jaunes ont été arrachées aussi. Ils s’étaient ressemés un peu partout, étouffant parfois rosiers et vivaces.

devant la cabane, les drageons du rosier pimpinellifolia ont été arrachés pour faciliter le passage

Didier arrache le lierre qui se montre trop entreprenant sur le mur du voisin, près du coin repas. Une coupe draconienne mais le lierre est vigoureux, il repoussera bien vite!

Didier arrache le lierre qui se montre trop entreprenant

avant / après

Aline et Gilles ont dégagé le haut du mur mitoyen sur presque toute la profondeur du jardin. Aline s’attaquait au lierre qui se faufilait sous les tuiles, tandis que Gilles raccourcissait les grandes tiges de rosiers lianes qui s’échappaient chez le voisin.

Aline, Sylvie, Graciane et Patou

Sylvie et Martine ont déclaré la guerre aux houttuynia cordata, à l’entrée du jardin. L’année passée, c’était Odile et son mari qui avaient entièrement vidé ce massif puis tout replanté après nettoyage. On a beau travailler avec la plus grande minutie, on sait d’avance que ces envahissants reviendront, comme à chaque fois! Ne nous décourageons pas!

massif de l’entrée nettoyé; la guerre est déclarée aux houttuynia cordata

Graciane s’est attaquée a un autre massif envahi de boutons d’or et de lysimachia nummularia emmêlés.  Elle a ainsi fait place nette pour replanter de nouvelles vivaces puisque beaucoup ont disparu…
Le choix des plantes que nous replantons au jardin d’André Eve fait l’objet de mûres réflexions au sein du « comité technique jardin ». Pour les vivaces, nous disposons des étiquettes trouvées dans les massifs et dont les plantes correspondantes se sont volatilisées.
Pour les rosiers, peut-être en viendrons-nous à faire évoluer le jardin en plantant des nouveautés, cela demande encore réflexion, mais pour l’instant, nous projetons surtout de replanter quelques rosiers morts tels que ‘Mutabilis’, ‘Cerise Bouquet’, ‘Kiese’ ou ‘Single Cherry’. Et pour le clin d’oeil, une obtention de Jérôme Rateau, ami et successeur d’André, baptisée ‘André Eve, jardinier des roses’.

Les bénévoles s’affairent dans tous les coins.
Ici, Bernard s’apprête à diviser une énorme graminée!

les bénévoles au travail.

Diviser les panicum, miscanthus et autres géantes n’est pas une tâche facile! Il y a encore beaucoup de grosses graminées à diviser au jardin d’André Eve et les gros bras musclés sont utiles pour y parvenir!
Une fois que celle-ci a été réduite, il devient beaucoup plus aisé de passer par cette allée engazonnée déjà très étroite (à peine 70 cm)!

avant / en cours

Patou divise une très belle heuchère pourpre et repique les morceaux plus à l’arrière du pied mère.
En effet, dans un an, toutes les vivaces de bordure devront être reculées de quelques centimètres car nous aimerions élargir toutes les allées du jardin afin de mieux accueillir les visiteurs.

Patou divise une heuchère

Nous nous appuyons, pour élargir ces allées, sur des photos du jardin d’André prises il y a quelques années et sur lesquelles on constate que, comme nous tous, il a grignoté la pelouse au fur et après mesure qu’il peaufinait ses bordures…
Par ailleurs, les visiteurs qui marchent sur les arêtes des bordures les écrasent, elles s’affaissent et les allées se réduisent encore… Comme il est indispensable de ressemer la pelouse, nous allons faire l’élargissement dans la foulée.
Le grand défi sera d’élargir un peu les allées sans renier l’esprit d’André: il aimait ces petits chemins sinueux qui, disait-il, évoquaient les courbes féminines. Nous avons à coeur de garder le côté intime du jardin.
Ce sera un gros chantier au terme duquel visiteurs et bénévoles gagneront en confort: nous circulerons plus facilement sur des chemins élargis et on risquera moins de s’y tordre la cheville.

Cela permettra aussi de rendre au jardin son lustre d’antan : André Eve tenait beaucoup à ce que les allées soient parfaitement entretenues et les bordures impeccables. Nous allons ressemer une belle pelouse « sport » qui supportera mieux les piétinements incessants, et les allées étant un peu plus larges, les bordures seront préservées.

Voyez comme, pour le moment, les chemins sont étroits et la pelouse abîmée par le passage des bénévoles lors des charrettes…

allée centrale

A midi, comme toujours, nous prenons un repas bien mérité! Chacun a apporté quelque chose à partager : une bonne bouteille, une salade, un gâteau… C’est toujours un régal!
Samedi, il y a même eu un concours de clafoutis aux quetsches!  Les deux participantes ont gagné ex-aequo!

Les bénévoles pendant le repas de midi.

Tiens qui voilà!? Notre gourmand! Celui qui lui a soufflé à l’oreille qu’avec les Amis d’André Eve on mangeait bien ne s’y est pas trompé!  Mais que voulez-vous, quand il nous fait ces yeux là!?…  Le chat a même pu emporter à notre insu un bout de pâté!


Les floraisons de septembre

Parmi les beauté de septembre au jardin d’André Eve, il y a bien sûr les nombreux asters, rudbeckia triloba, sedum et de remarquables graminées. Mais nous avons aussi repéré beaucoup d’autres merveilles! Pour en identifier certaines nous avons fait appel aux amis facebook, toujours d’une aide précieuse pour l’étiquetage des vivaces! Merci à eux!

héliantheme ‘Lemon Queen’

heliantheme à gauche et bordure de vivaces à droite de l’allée

bordure avec sedum ‘Xenox’, géranium, aegopodium, corydalis, ophiopogon et persicaria filiformis

sedum telephium ‘Xenox’

rosier ‘Yvonne Rabier’ polyantha, Turbat 1910

aster et solidago rugosa ‘Fireworks’

Solidago rugosa ‘Fireworks’ et aster, près de l’érable

aster devant la serre

près de la serre, le nandina se colore de rouge

A l’entrée du jardin, un nicandra physaloides s’est semé spontanément tout en bordure de massif et est monté « en arbre ». Etonnant!

nicandra physaloides

anémone du Japon

rudbeckia triloba  et aster

allée centrale

allée principale

eupatoires et heuchère devant le marronnier et la remarquable graminée aux lumineux épilets

petite allée secondaire devant la cabane

allée principale

Vendredi, Eve a déniché un discret sternbergia tandis que samedi, dans un autre massif, Sylvie a découvert les ravissants petits reineckia carnea, noyés dans la végétation. Chacun a retrouvé une place de choix.

dans le massif de l’érable, au pied du rosier ‘Marie Pavic’, Sylvie a repiqué une masse de reineckia

Ce genre de trésor caché, un peu improbable, nous met toujours en joie! Je terminerai donc cet article sur cette ravissante découverte…

reineckia carnea repiqués en bordure de massif

 

Si vous êtes adhérent de notre association et que vous avez envie de nous rejoindre à la prochaine charrette qui a lieu les vendredi 20 et samedi 21 octobre, inscrivez-vous en cliquant sur le lien ci-dessous:

https://doodle.com/poll/wpnf78y2an2b3y3i

Merci à tous pour votre aide et votre soutien! A bientôt au jardin…

Malorie, pour l’Association des Amis d’André Eve

Ce contenu a été publié dans Charrette, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Charrette de septembre au jardin privé d’André Eve

  1. Patrick L. dit :

    Je n’ai pu venir que vendredi, mais samedi, wouah ! je vois qu’à vous tous, vous avez abattu un travail énorme ! BRAVO ! Félicitations !
    A bientôt…

  2. delesques dit :

    j’aimerai tant venir vous aider mais de mon auvergne profonde cela fait trop loin . bon courage
    claude

    • Patrick L. dit :

      La distance n’est pas un réel obstacle. Savez-vous par exemple que Béné et Malo viennent de Belgique – 5 heures de route allée, autant au retour ? Il faut dire qu’elles sont hyper-motivées.

  3. Béné dit :

    Encore un très beau week-end où a tous bien avancé dans une chouette ambiance. Les photos de la deuxième partie de l’article sont superbes. On voit vraiment qu’André souhaitait que son jardin soit beau toute l’année….

  4. patricia dit :

    Il est magnifique ton reportage malo. C’est un réel bonheur de travailler avec les amis d’André Eve et une joie d’accueillir de nouveaux bénévoles tant pour leurs talents de jardiniers que pour leur bonne humeur. Bisous

  5. Cécile/Aiyana dit :

    C’est avec émotion que j’admire le jardin de l’homme qui m’a fait découvrir les roses anciennes… puis au fil du temps, des vivaces…
    C’est une grande joie de voir son magnifique jardin en cette saison, toujours coloré… et de voir l’amitié qu’il a su créer entre vous tous, vrais passionnés de jardins et de roses…
    Je pense toujours à lui, dans mon jardin, en voyant ma première rose… Mme Alfred Carrière… une rose découverte sur le mur d’un vieux jardin abandonné et j’avais osé lui demander s’il savait comment elle s’appelait… Ce fut le début de ma Passion et de mes recherches…
    Je vous soutiens de loin (je suis dans le sud-ouest) mais à fond, pour faire renaître son havre de paix fleuri,
    A Bientôt,

  6. Françoise de Marilles dit :

    Bravo ! quel boulot ! Il se dégage une belle ambiance entre les bénévoles.
    je suis impressionnée par la gestion à distance, car nombreux des jardiniers habitent loin !

  7. la luciole dit :

    Grignoter les massifs pour élargir les allées, ça n’est pas banal! On a plutôt tendance à faire l’inverse dans nos jardin…
    Bravo pour le travail abattu et un grand merci pour le partage.
    Cécile

  8. Florence dit :

    De belles journées de partage dont on sort heureux ! A la prochaine charrette, j’espère.

  9. Emmanuelle dit :

    Bonjour Malo .Merci pour cet article ,de voir tout les bénévoles avec le sourire que c’est beau le partage et surtout dans ce jardin de André Eve vous faites tous un travail formidable .
    Vos photos sont belles et j’imagine le travail immense à remettre en état tout les massifs .Le printemps seras beau pour les visites .
    Merci de votre partage et félicitations à tous et toutes

  10. Marie-Claude dit :

    Superbe travail, André Eve du haut de son ciel doit être tout ému de vous voir ainsi vous affairer à restituer la beauté initiale de son jardin.
    MC

  11. Easycloture dit :

    C’est un travail titanesque qui a été abattu par les bénévoles, bravo à vous tous, vous êtes vraiment de grands passionnées et cela se ressent à travers les photos : vous avez tous un grand sourire aux lèvres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *