Charrette d’octobre

Une grande charrette était organisée ce week-end pour effectuer les travaux d’automne.

Nous avions fait appel à tous les adhérents de l’association pour avoir un coup de main et c’était formidable de voir arriver pour une journée ou quelques heures, de nouvelles recrues aussi souriantes qu’efficaces!

montages32Une belle troupe de jardiniers volontaires s’est donc attelée à la tâche avec enthousiasme.
Le temps était tout à fait correct, le soleil faisait même de timides apparitions pour nous encourager et nous mettre du coeur à l’ouvrage! Et le coeur y était, c’est certain! Il faut voir le travail abattu sur deux jours pour comprendre la belle énergie qui nous animait tous!

La priorité était de dégager le pied des rosiers. La plupart étouffaient, encerclés par des vivaces devenues envahissantes. Certains même disparaissaient complètement, engloutis dans la végétation. On en a retrouvé dont on ne soupçonnait plus l’existence, si petits et chétifs au milieu d’une marée d’asters ou d’houttuynia cordata… C’était une véritable « mission de sauvetage »!

Dans le massif de droite, à l’entrée du jardin, où le magnifique rosier ‘Rosalita’ règne en maître, l’houttuynia cordata avait tout envahi!

dsc_1192Véronique, Odile et Claude s’y sont attaqués avec courage et persévérance.

dsc_1221

A l’avant-plan, toutes les vivaces ont carrément été déterrées puis replantées, afin de pouvoir éliminer un maximum de racines de cette envahisseuse au feuillage enjôleur! On a retrouvé de tout petits rosiers malingres, des hémérocalles, des heuchères et de nombreuses étiquettes dont les plantes correspondantes avaient disparu. dsc_1222

A la fin de la journée, le résultat est impressionnant! Ça fait vide maintenant mais chaque plante va pouvoir enfin s’épanouir sans la concurrence déloyale de l’houttuynia!

les houttuynia cordata éliminées du pied de rosalita

 

 

Avant-après…charrette-octobre-2016-andre-eve

Par la force des choses, il a donc fallu diviser de nombreuses vivaces et graminées pour ramener les touffes à des dimensions acceptables et discipliner celles qui lançaient leurs racines en tout sens…

Ici, le pavot blanc de Californie (Romneya coulteri) avait envahit les 2/3 du massif et même lancé ses puissants rhizomes à travers les allées jusqu’aux massifs voisins! Voyez à quel point ce buisson au feuillage bleuté de plus d’1,60m se montrait encombrant.

dsc_1202

 

Les rhizomes mesuraient plusieurs dizaines de cm de profondeur! Les arracher a été un travail de forçat pour Patrick et Aline! On a décidé de n’en laisser qu’une touffe dont on devine les tiges glauques à l’avant plan sur la photo de droite. Cela a permis de mettre à jour un rosier, heureux de respirer à nouveau.

montages27

Dans le même massif, histoire de ne pas faire les choses à moitié, c’est l’aster tataricus qui s’était semé partout!

dsc_1207

 

 

 

 

Là, une pauvre heuchère se faisait engloutir mais là voilà qui revit!
Remarquez au passage que le conifère derrière a été taillé par Pierre-Adrien et Paul!montages28

Les visiteurs pourront dorénavant passer dessous sans se pencher. Cet espace a ainsi gagné en transparence et offre à présent une belle perspective. La lumière est de retour.

dsc_1332
Béné et Aline admirent le rosier qui a retrouvé une vraie place de choix, débarrassé des branches du conifère qui l’enlaçaient d’un peu trop près.

dsc_1356

Autour du petit banc en pierre, Béné, Aline et Aline se sont affairées durant des heures. Elles ont redécouvert un joli euonymus et le rosier ‘Robert le Diable’ puis dégagé le pied de ‘Chloris’ envahi d’asters. Elles ont déplacé de quelques pas un superbe chrysanthème blanc pour qu’il soit mieux mis en valeur. charrette-octobre-2016-andre-eve6

Didier et Graciane se sont occupés du centre de ce massif tandis qu’Isa arrangeait la bordure devant ‘Single Cherry’ au splendide feuillage rouge.

charrette-octobre-2016-andre-eve2

Dans deux massifs différents, les silphium perfoliatum couvraient plusieurs mètres carrés, volant la place d’autres belles plantes et même cachant un très bel érable. Dans le massif de l’érable, Didier et Graciane avaient beaucoup à faire aussi! C’était un véritable fouillis dans lequel il fallait remettre de l’ordre!

montages31Nous avons donc décidé de ne garder qu’un seul morceau de silphium perfoliatum, planté à gauche de la cabane. Il y sera davantage à sa place.
Mais ici, ils ont tous été enlevés à la pioche! Cela fait de la place aux hélianthus ‘Lemon Queen’.
Ensuite, Patrick et Arnaud ont déplacé légèrement le sambucus nigra.

montages30Les hélianthus ‘Lemon Queen’ ont d’ailleurs été réduits à une touffe et légèrement éloignés de l’allée. Ainsi les heuchères retrouvent leur place en bordure. Isa et Patou ont rajeuni la superbe heuchère baptisée ‘Andréo’ par André, un semis inédit de son jardin.

montages29

Enfin, les massifs ont été nettoyés à fond: désherbage et ramassage des feuilles mortes des rosiers  afin que des champignons pathogènes ne passent pas l’hiver à leurs pieds.

Autre priorité: amender tous les massifs pour enrichir la terre.
Lors des précédentes charrettes, nous avons souvent constaté la pauvreté de la terre et l’absence de vie dans le sol. Il était absolument nécessaire d’incorporer un bon amendement organique pour améliorer la structure du sol. Nous avons épandu 2kg/m².

dsc_1224

charrette-octobre-2016-andre-eve3

Au cours de l’année écoulée, et malgré notre bonne volonté, nous nous sommes aussi rendus à l’évidence que nos interventions ponctuelles dans le jardin ne pouvaient remplacer efficacement le travail quotidien qu’y faisait André Eve avec assiduité.  Les adventices reprennent vite le dessus après notre passage et la sécheresse a fait des dégâts cet été car nous n’étions pas là pour arroser assez régulièrement.
Notre comité technique a donc prit la décision d’amener un paillis de BRF (broyat de feuillus). Cette décision était difficile à prendre car elle va à l’encontre des idées d’André Eve qui préférait voir la terre nue. Or, dans la mesure du possible, nous nous sommes fixés comme ligne de conduite de respecter la philosophie d’André dans son jardin.
Néanmoins, ce paillage aura de multiples avantages dans le fonctionnement actuel du jardin. Il va permettre de diminuer considérablement le développement des mauvaises herbes, de maintenir l’humidité du sol et donc limiter les arrosages, enrichir le sol en se décomposant en humus et favoriser la vie microbienne du sol.

dsc_1327

 

A midi, nous méritions bien une pause déjeuner! Et quel repas de roi! Chacun a apporté un plat de pâtes, un pain, un pâté ou du fromage, des raisins, un dessert maison, un bon vin ou du café… Nous avons partagé un véritable banquet!
On sent davantage le froid quand on s’arrête de travailler, nous remettons nos vestes…montages33

 

 

 

 

Malgré la belle équipe qui s’était rassemblée, nous n’avons pu finir que la moitié des massifs, en deux journées. Une prochaine charrette sera sans doute planifiée bientôt et nous aurons besoin de renforts, de petites mains comme de gros bras! N’hésitez pas à nous rejoindre, la bonne humeur est garantie!

Nous serons récompensés de nos efforts! Le paradis d’André Eve se prépare non seulement à passer l’hiver sous sa belle couverture mais aussi à nous ravir dès le prochain printemps et durant tout l’été, avec des plantes en pleine santé!

Malorie Hicorne pour l’Association des Amis d’André Eve

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Charrette d’octobre

  1. Grany Schmith dit :

    Bravo à tous, un beau boulot dans une belle ambiance….félicitations.

  2. eve delangle dit :

    Votre reportage est minutieux avec les noms de rosiers et vivaces, beaucoup de photos. Merci pour ce travail ! Et merci à tous les intervenants courageux ! Je souhaite être des vôtres pour la prochaine charrette en tant que petites mains puisque je suis à la retraite et entretiens déjà mon jardin. Cordialement. Eve D.

  3. Béné dit :

    Superbe reportage Malo. Tu as expliqué super bien toutes les actions que nous avons faites. Béné

  4. Patricia dit :

    J’aime beaucoup ton billet au passage j’apprends quelques noms. On voit bien le travail accompli. Je suis certaine que cela va donner envie à des adhérents de venir. Beaucoup n’ose pas encore. Bisous

  5. Catherine D dit :

    Ah oui ! C’était hyper sympathique ! Merci pour ce reportage exhaustif… André doit bien se moquer de nous là-haut !

  6. Florence dit :

    Bonjour Malorie. Bravo à tous pour vos efforts. Je viens enfin de m’occuper de mon adhésion, honte à moi. Selon dates et état de mon dos, je tâcherais de me joindre à vous, sinon cette fois, une prochaine en tout cas. Bises

  7. Eliane dit :

    Bravo à tous pour le travail accompli. Nous sommes désolés de ne pouvoir être des vôtres cet automne mais nous esperons bien apporter notre modeste contribution au printemps prochain. Bon courage à tous

  8. Bravo pour ce formidable travail !

  9. Voilà un superbe billet ! Exhaustif, il résume à la fois bien bien le travail accompli que l’ambiance qui règne lors de ces journées d’intervention. Une autre forme de partage au jardin qui a beaucoup de sens à mes yeux. C’est vraiment un plaisir de vous retrouver tous à chaque fois, même si on en repart avec le sentiment de n’en avoir jamais fait assez. Et avis à tous les adhérents de l’assoc’ qui auraient envie: plus on est de fous, plus on rit 😉 !

  10. colette porte dit :

    Un bel article qui relate bien le travail accompli et la bonne humeur !
    Félicitations à tous …

  11. Nathalie dit :

    Bravo à tous pour ce magnifique travail, et à Malo pour cet article qui donne envie de se joindre à vous! Quel dommage que le jardin d’André soit si loin…

  12. Daniel MASSE dit :

    Félicitations à toutes et à tous pour votre travail

    André peut être fier de vous

     » les êtres chers ne disparaissent que lorsqu’ils ont quitté notre mémoire »

    André est toujours avec vous

  13. Chasseriau Michèle dit :

    Oui André était un être exceptionnel, je le vois encore à genoux nous montrant comment il faisait ses superbes allées avec un outil qu’il s’était fabriqué: et nous contant l’histoire du cabanon photographié par tellement de journaux liés aux jardins exceptionnels! Courant vers sa serre pour revenir avec des petits pots de boutures qu’il nous offraient si généreusement et avec tellement de joie!
    Merci a vous de continuer son œuvre, il doit être content et fier de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.